Football

Le FC Nantes décroche enfin sa première victoire de la saison à domicile

Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan dimanche 2 octobre 2016 à 0:45

La joie du buteur nantais Marius Stépinski
La joie du buteur nantais Marius Stépinski © AFP - Jean-Sébastien Evrard

Le FC Nantes a enfin obtenu son premier succès de la saison à la Beaujoire. Les canaris ont dominé Bastia ce samedi 1/0. But signé Marius Stépinski en première mi-temps. Les Nantais n'avaient plus remporté la moindre victoire à domicile depuis le 30 avril dernier.

Cela faisait plus de cinq mois que les supporters du FC Nantes n'avaient plus assisté à un succès des canaris à la Beaujoire. C'est désormais chose faite après cette victoire 1/0 face à Bastia. "Un cri de guerre dans le vestiaire, ça fait du bien" glisse le milieu de terrain du FC Nantes Guillaume Gillet. Les Nantais ont surtout mis fin à une série de six matchs consécutifs sans victoire en Ligue 1. "C'est un soulagement. On a été solide défensivement. C'est une victoire logiquement. Et pour une fois, on a eu un peu de réussite avec notamment un tir corse sur le poteau de Rémy Riou" affirme le défenseur du FCN Léo Dubois.

On est assez grand avec le président pour se dire les choses" René Girard

Assis sur un siège éjectable avant ce match, l'entraîneur du FCN René Girard s'est donné un peu d'air avec ce succès. "Mon cas importe peu. Il y a qu'une vérité qui compte, c'est le rectangle vert" précise le gardois. Ce succès permet tout de même d'apaiser pour un temps la relation conflictuelle qu'il entretient avec son président Waldemar Kita. "Ce n'est pas une victoire ou une défaite qui fait que. Mais on est assez grand avec le président pour se dire les choses qu'on a à se dire" affirme René Girard.

Waldemar Kita chahuté par des supporters nantais

L'ambiance était tendue avant ce match crucial à la Beaujoire. Environ une heure quarante cinq avant le coup d'envoi, le président du FC Nantes Waldemar Kita a eu droit un comité d'accueil à sa descente du bus. Une trentaine de supporters nantais l'ont apostrophé en manifestant leur ras le bol. Parmi les chants, "Casse-toi, Kita" ou "FC Kita, on n'en veut plus".