Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le FC Nantes perd, mais joue bien. Quand est-ce que ça va payer?

dimanche 12 août 2018 à 10:45 Par Louis de Bergevin, France Bleu Loire Océan

Pour la première journée de championnat, le FC Nantes s'est lourdement incliné face à Monaco (3-1) ce samedi. Mais les observateurs sont unanimes, les canaris ont montré de bien belles choses. Et ça va bien finir par payer, non?

Abdoulaye Touré, impuissant face à Falcao
Abdoulaye Touré, impuissant face à Falcao © Maxppp - Maxppp

Nantes, France

67% de possession de balle. Seize tirs à onze. Sept corner contre deux. Le FC Nantes a régalé les spectateurs de la Beaujoire ce samedi contre Monaco.

Mais à la mi-temps, toujours 0-0 Ensuite, les monégasques ont infligé une leçon de réalisme. Par Lopes, Jovetic puis Falcao, avant qu'Emiliano Sala ne réduise la marque dans le temps additionnel. Score final 3-1. Sévère. 

_"On n'a pas su être efficace_, reconnait Enock Kwateng, le latéral Nantais. Mais contre Monaco, si tu ne la mets pas au fond, eux ils le font." Une leçon de réalisme donc.

"Aujourd'hui c'est pas rentré, demain ça rentrera"

Alors proposer du jeu, c'est bien, mais à un moment, il faudra gagner. Pour ça, les canaris sont confiants, à l'image d'Enock Kwateng : "Maintenant on connait bien la tactique du coach. On arrive à se créer des occasion mais c'est à nous d’être juste devant le but et tout ira mieux, explique, optimiste, le joueur formé à Nantes. Aujourd'hui c'est pas rentré, demain ça rentrera."

L'entraîneur, Miguel Cardoso préférait lui ausssi voir le verre à moitié plein après son premier match coaché en Ligue 1 : "On a vu _une équipe très intéressante dans les comportements_, et qui s'est créée beaucoup de situations, surtout en première mi-temps"

"Vite relever la tête"

Le capitaine, Valentin Rongier a tout de suite cherché à remobiliser ses partenaires, après le coup de sifflet final : "On a un jeu qui nous écarte et qui laisse beaucoup d'espaces entre nos lignes. Ce qui est sûr, c'est qu'on prend du plaisir, mais il faut vite relever la tête."

Valentin Rongier devant Kamil Glik - Maxppp
Valentin Rongier devant Kamil Glik © Maxppp - Philippe Renault

Pour relever la tête, justement, il y a ce déplacement à Dijon, samedi prochain. Et face aux canaris, ce ne sera plus le deuxième de la saison dernière, une équipe froide de réalisme avec des joueurs de très haut niveau, engagés en coupe d'Europe.