Football

Le FC Nantes sort de la zone rouge : troisième victoire de suite contre Montpellier (1-0)

Par Aurélien Tiercin, France Bleu Loire Océan jeudi 22 décembre 2016 à 0:51

Emiliano Sala obtient un pénalty salvateur pour les Nantai
Emiliano Sala obtient un pénalty salvateur pour les Nantai © Maxppp - Franck Dubray

Que ce fût dur, compliqué, irrespirable ! Mais les Canaris l'ont fait, troisième victoire de rang du FC Nantes ce mercredi soir face au Montpellier HSC sur le plus petit des scores (1-0). Et cerise sur le gâteau : les hommes de Sergio Conceiçao ne sont plus relégables !

Un quart d'heure de plaisir, une heure et quart d'angoisse. C'est en résumé la soirée des Nantais ce mercredi face à Montpellier (1-0). Rien n'a été simple dans ce match de la 19ème journée de Ligue 1. Sous le crachin, les hommes de Conceiçao ont souffert, pliés mais sans jamais rompre face aux vagues Héraultaises. Une semaine après la victoire déjà sur Montpellier en Coupe de la Ligue (3-1) et à Angers (2-0), les Nantais ont remis le couvert mais l'opposition fût toute autre. Avec le capitaine Vitorino Hilton, Daniel Congré, Morgan Sanson ou Steve Mounié d'entrée, Montpellier n'est plus la même équipe. Mais si le MHSC est en feu dans son stade de la Mosson, il est beaucoup moins serein loin de ses bases.

Montpellier méritait mieux, méritait le match nul. Je ne suis pas 100% content" - Sergio Conceiçao, l'entraîneur du FC Nantes

Maxime Dupé : l'ex paria enchaîne les parades

Les coéquipiers du gardien Maxime Dupé, titulaire surprise en l'absence de Rémy Riou, blessé à la cheville à Angers vendredi dernier, ont fait douté les Sudistes d'entrée. Dès la 12ème minute, Lucas Lima lance intelligemment Emiliano Sala sur le côté gauche. Grâce à son corps, l'avant-centre argentin protège parfaitement son ballon et oblige Daniel Congré à faire faute. Elle est à la limite de la surface mais l'arbitre désigne le point de pénalty. L'arrière gauche brésilien Lucas Lima prend ses responsabilités et marque en force même si le portier de Montpellier touche le ballon. C'est le premier but en France pour l'ex joueur d'Arouca (Liga Sagres, Portugal).

Les Nantais, ici Harit face à Roussillon, ont souffert toute la soirée - Maxppp
Les Nantais, ici Harit face à Roussillon, ont souffert toute la soirée © Maxppp - Franck Dubray

Le MHSC décide ensuite de réagir. Le trio Sanson-Séssegnon-Shkiri s'empare de la gonfle sans jamais la rendre aux Nantais. L'atmosphère devient irrespirable à la Beaujoire. Les 22 000 supporters présents, dont la Brigade Loire, magnifique ce soir-là, ont pu apprécier le (nouveau) goût de l'effort des Nantais. Léo Dubois le concède aisément : "On a souffert ce soir. Je pense que le pressing n'a pas été à la hauteur de ce qu'on a fait pendant les deux derniers matches. Il va falloir régler ça". Le son de cloche est le même pour tous les acteurs. L'entraîneur Sergio Conceiçao : "Je ne suis pas 100% content parce qu'on a pas eu la même dynamique que les deux derniers matches. On était fatigué mais l'état d'esprit était magnifique. Jouer trois fois en neuf jours, ce n'est pas facile".

Une troisième victoire de suite pour le FC Nantes, un jour de congés en plus pour les joueurs

Beaucoup de sourires malgré tout sur les visages nantais à la fin du match. Particulièrement sur celui d'un homme : Maxime Dupé. L'habituel remplaçant de Rémy Riou était titulaire et revenait de très loin. Le weekend dernier, c'est avec la réserve du FC Nantes, en CFA, qu'il a joué, Sergio Conceiçao lui préférant Quentin Braat pour jouer les doublures. Mais Dupé a su faire changer d'avis le Portugais. Et bien lui en a pris. "Je pense avoir montré que j'avais le niveau". Avec quatre parades décisives, le portier nantais a largement contribué à la résistance Nantaise. Pendant une heure et quart, le mur Jaune s'est dressé devant Montpellier, avec des failles, des lézardes, mais sans jamais s'effondrer. Si Rémy Riou devrait logiquement retrouvé sa place à la rentrée, Maxime Dupé a marqué des points.

La rentrée des Canaris justement se fera plus tard que prévu. L'entraîneur Sergio Conceiçao voulait faire revenir ses joueurs le 27 décembre, après les avoir laissés l'après-midi du 22. Mais le technicien avait passé un deal avec son groupe : en cas de nouvelle victoire, le retour ne se ferait que le 28 décembre et le décrassage du 22 sauterait. Chose promise, chose due. Les Nantais auront donc six jours de vacances pour passer Noël en famille.

Passer Noël dans la zone rouge, ce n'est pas plaisant. On aurait penser qu'à ça. On ne vas pas s'enflammer non plus. On va continuer à travailler pour ne pas retomber dedans" - Léo Dubois, arrière droit du FC Nantes

L'autre excellente nouvelle côté Nantais, c'est le classement. Après la 19ème journée (sachant que les Nantais ont un match en retard à jouer contre Caen le 18 janvier), les Canaris ne sont plus relégables et pointent au 17ème rang. Inespéré il y a de cela quelques semaines. Grâce aux défaites combinées de Bastia (contre Marseille 1-2), de Lorient à Paris (0-5), d'Angers à Lyon (0-2), de Caen à Monaco (1-2) et aux matches nuls de Metz et Nancy, les Canaris sont plus que relancés dans la course au maintien. Et en cas de victoire lors de son match en retard, Nantes pourrait même se rapprocher du Top 10 en se plaçant 12ème. Sans oublier que le FCN est en quart-de-finale de la Coupe de la Ligue, en lice en Coupe de France. Contre toute attente, l'année 2017 s'annonce passionnante sur les bords de l'Erdre !