Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Le foot sans public ? Ce n'est pas du foot" : l'entraîneur du TFC attristé par le huis-clos dû au Covid-19

-
Par , France Bleu Occitanie

Patrice Garande ne conteste pas la décision du club de jouer sans public samedi contre Auxerre, question de rentabilité. Mais il regrette que la situation sanitaire fasse "perdre le lien" avec les supporters du TFC.

Samedi, les guichets du Stadium de Toulouse resteront fermés.
Samedi, les guichets du Stadium de Toulouse resteront fermés. © Radio France - Mathieu Ferri

L'entraîneur du TFC Patrice Garande ne critique pas la décision de son club de jouer le match contre Auxerre à huis-clos, samedi après-midi au Stadium de Toulouse, pour la 5e journée de Ligue 2. Le Toulouse Football Club avait la possibilité de jouer contre 1.000 spectateurs, conformément aux restrictions sanitaires annoncées par le préfet de Haute-Garonne. Mais le club de foot toulousain a préféré fermer les grilles ce samedi, faute de rentabilité.

Accueillir du public, même peu nombreux, demande des frais d’organisation, et ce n’est pas rentable avec cette jauge : "même si vous mettez 1.000 personnes, le club perd de l'argent" a ainsi estimé Patrice Garande en conférence de presse ce jeudi 24 septembre. Mais pour l'entraîneur, "c'est compliqué d'annoncer qu'on joue à huis-clos. Car même s'il n'y a que 1.000 personnes qui viennent, elles aiment le club et auraient aimé être là. Mais il faut comprendre qu'un club, c'est une entreprise, et c'est un tout".

Une jauge supérieure, pour un Stadium qui ne manque pas de place ?

"Ce n'est pas une décision qui est prise de gaieté de coeur" ajoute l'entraîneur des Violets, qui regrette la situation imposée par les décisions gouvernementales et préfectorales. Il estime même qu'il pourrait y avoir une exception aux jauges de supporters, en fonction de la grandeur des stades : "on a un stade qui est grand. Donc même la jauge de 5.000, moi je pense qu'à Toulouse on pourrait avoir une jauge bien supérieure, parce qu'on peut mettre du monde dans le stade en respectant les règles sanitaires. Mais après, il y a des gens, le monde politique, le préfet, qui prennent des décisions, et vous ne pouvez pas aller contre ça".

On est tous privés de quelque chose qui est l'essence même du foot.

Et à l'idée de diriger ses joueurs dans un Stadium qui sonne creux, Patrice Garande exprime son regret : "on est tous privés de quelque chose qui est l'essence même du foot. Pour moi le foot sans supporters, ce n'est pas le foot ! C'est certes du foot sur le terrain, mais il me manque quelque chose... Ce sport pour moi c'est d'abord un vecteur d'émotions, bonnes ou moins bonnes. Un lien avec les gens qu'aujourd'hui on n'a plus ! Franchement, je préfèrerais que le stade soit plein, ou qu'il y ait du monde. Mais on peut pas, on peut pas".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess