Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le HAC va devoir se serrer la ceinture, annonce le président du club, Vincent Volpe

Le président du Havre AC, Vincent Volpe annonce que le club doyen va faire évoluer son modèle économique, mais sans changer ses ambitions sportives.

Vincent Volpe, à Auxerre, en 2016. Illustration.
Vincent Volpe, à Auxerre, en 2016. Illustration. © Maxppp - PHOTOPQR/L'YONNE REPUBLICAINE/MAXPPP

La parole du président du Havre AC, Vincent Volpe, est rare. Alors, quand il accepte de répondre aux questions de la presse, ses mots sont scrutés. L'homme d'affaires américain répond à nos confrères du magazine Foot Normand, en kiosques à partir de ce mardi 11 mai. Voici les grandes lignes de cette interview. 

Le club n'est pas à vendre

La rumeur était née dans le journal L'Equipe, le 27 avril dernier, confirmée ensuite par Paris-Normandie et par nos informations. Mais le président Vincent Volpe est très clair dans cette interview : non le club n'est pas à vendre. Des acheteurs, il y en a, mais lui n'est pas vendeur, dit-il en substance. 

Pourtant, nous vous le révélions dès mars, les finances du club ne sont pas au beau fixe. Entre la baisse des droits TV à cause de Mediapro et la crise sanitaire, le club a perdu de l'argent, le président le confirme. Il faut donc changer de modèle économique, annonce-t-il. 

Une baisse de la masse salariale

Le président Ciel et Marine n'explique pas vraiment comment le club va se serrer la ceinture. Pas question de toucher à la section féminine, ni au centre de formation, dont le budget a doublé sous ses ordres, rappelle le président. 

Alors, fini les achats onéreux, destinés à une revente encore plus chère, la fameuse politique du trading de joueurs. Les achats vont être encore plus sages, et les salaires versés également. La masse salariale du club a doublé depuis 2015 et l'arrivée de Vincent Volpe, rappelle l'Américain dans Foot Normand. 

Pour gagner des sous, des licenciements ne semblent pas écartés et le loyer payé par le club pour l'utilisation du stade Océane, un million d'euros par saison, pourrait être rediscuté. 

L'objectif reste la Ligue 1

Malgré cette période moins faste, les objectifs sportifs ne changent pas : le HAC vise la montée en Ligue 1, a priori avec l'entraîneur Paul Le Guen, critiqué par certains supporters cette saison. Vincent Volpe renouvelle publiquement sa confiance en son coach pour réaliser une meilleure saison que celle qui s'achève, où le HAC a lutté jusqu'au bout pour son maintien en deuxième division. 

L'entretien complet est à lire dans les colonnes du magazine Foot Normand daté du mois de mai 2021, à retrouver ici et en kiosques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess