Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Un nouveau président pour un Limoges Football Club plus citoyen que jamais

-
Par , France Bleu Limousin

Le Limoges Football Club a un nouveau président. Il s'agit de Robert Divry, déjà passé par ce poste au début des années 2000. Autour de lui, un comité directeur élargi. L'idée n'étant pas de rechercher le haut niveau à tout prix, mais de faire avant tout du LFC, un club civique et citoyen.

Le nouveau président Robert Divry entouré du comité directeur du Limoges Football Club
Le nouveau président Robert Divry entouré du comité directeur du Limoges Football Club © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

"Former des hommes avant de former des footballeurs" ! Ce leitmotiv du Béninois Jean-Marc "Jimmy" Adjovi-Boco, ancien international très impliqué dans la formation des footballeurs en Afrique, résume a lui seul l'esprit qui souffle désormais sur le Limoges Football Club. Le LFC qui vient de se trouver un nouveau président. Un homme, Robert Divry, qui connait déjà le club pour avoir occuper le poste lors de la saison 2002-2003. Une année sportive lors de laquelle les jeunes pousses du club s'étaient hissées jusqu'en quart de finale de la coupe Gambardella.

Le projet citoyen avant les ambitions sportives

Cela tombe bien ! Si les dirigeants espèrent voir le LFC remonter quelques échelons (actuellement en N3, la 5e division), c'est sur les 500 jeunes licenciés du club qu'ils comptent s'appuyer, avec une philosophie : d'abord les faire grandir en tant que citoyens et les accompagner pour les aider à préparer leur avenir professionnel, sachant que la plupart ne réaliseront pas leur rêve de devenir footballeur pro. C'est pour cela que de nombreux chefs ou anciens chefs d'entreprises ont intégré la direction. Mais aussi des spécialistes de la formation. 

Dans cette optique, les 30 éducateurs auront un rôle central. Celui du quotidien. L’entraîneur formateur Colbert Marlot fait en ce moment un état des lieux. Il y aura ensuite des formations pour qu'ils accompagnent au mieux les jeunes, et pas seulement au niveau sportif. Un projet qui tient très à cœur de Jean-Pierre Karaquillo. Le co-fondateur du CDES s'implique beaucoup et a déjà obtenu des accords de principe avec plusieurs personnalités du football. Notamment Joel Cantona, Olivier Dacourt, "Jimmy" Adjovi-Boco et Brigitte Henriques, ancienne joueuse internationale aujourd'hui vice-présidente de la Fédération Française de Football.

Les dirigeants lancent une invitation pour le 18 mai à Beaublanc

Avec d'autres, sur le volet citoyenneté, ils assurons des conférences auprès des jeunes du club et iront aussi dans les quartiers populaires de Limoges. Il y a également des discussions avec le club du Stade Rennais, intéressé par cette idée de club civique et citoyen, notamment pour ses propres jeunes trop justes pour le niveau professionnel. Les dirigeants attachent aussi beaucoup d'importance au développement de la section féminine. D'ailleurs, et ce serait un joli coup de projecteur, les joueuses du Paris-Saint-Germain devraient venir en stage cet été, avec aussi un match de préparation à Limoges. 

Avant cela, les dirigeants du LFC donnent rendez-vous à toutes les personnes ou les structures intéressées par ce projet à venir les rencontrer samedi prochain (18 mai), à l'occasion du dernier match de la saison de l'équipe première au stade de Beaublanc. "Une véritable vitrine" de ce qu'ils veulent faire dixit Thomas De Rouvray, ancien chef d’entreprise et aujourd'hui président du conseil de surveillance du Limoges Football Club. Le LFC pour qui l'idéal serait de faire remonter le club grâce à des jeunes qu'ils auront fait grandir. D'ailleurs, si l'idée est d'essayer de jouer les premiers rôles en N3, la grosse ambition sportive est de faire monter au plus vite les moins de 19 ans au niveau national