Football

Maintien du Nîmes Olympique en Ligue 2 : le président refuse de mettre la pression sur ses joueurs

Par Lauriane Delanoë, France Bleu Gard Lozère dimanche 24 janvier 2016 à 13:19

Christian Perdrier, le président du Nîmes Olympique
Christian Perdrier, le président du Nîmes Olympique © Radio France - Tony Selliez

Trois victoires et 12 buts en trois matchs... Les crocos sont en pleine forme en ce début d'année ! Mais le président Christian Perdrier garde la tête froide et "prend les matchs les uns après les autres", comme il l'a assuré ce dimanche midi sur France Bleu Gard Lozère.

Les supporters en sont persuadés : le Nîmes Olympique va rester en Ligue 2 ! Ils étaient une centaine à le crier, samedi après-midi, lorsqu'ils ont accueilli leur Crocos-héros à la descente du train avec des chants et des fumigènes. Les footballeurs promettent qu'ils vont tout donner pour rester en Ligue 2 de football.

Mais si le mot "maintien" est lâché, depuis la folle victoire à Nancy vendredi soir (4-3), le président du club refuse de mettre la pression. Christian Perdrier était l'invité de France Bleu Gard Lozère ce dimanche midi.

Christian Perdrier, au micro de Thierry Riera

Le président savoure les trois victoires de ce début 2016 - contre Brest et Clermont au Stade des Costières, puis chez les leaders nancéiens. "Du pur bonheur!" nous glisse l'ancien dirigeant de Disneyland et du Château d'Harry Potter... Un habitué de la magie qui pourtant ne s'attendait pas à de tels exploits.

"Maintenant on marque des buts. Mais il faut arriver à ne plus en encaisser !" Christian Perdrier, président du Nîmes Olympique

Osmose entre les joueurs et les supporters

Christian Perdrier se dit très ému de cet accueil, samedi à la gare de Nîmes. Touché aussi, par "la force morale" de ses joueurs qui donnent tout malgré les huit points de pénalité perdus en début de saison. Il refuse cependant de parler du maintien à ses joueurs, 19e du classement de Ligue 2, à trois points du premier non-relégable : "prenez les matchs les uns après les autres, et on verra bien à la fin de la saison."

Mais l'amateur de Mozart garde l’œil d'un perfectionniste. Oui, il y a encore des points qui ne vont pas. Prochaine mission pour les Crocos : ne plus prendre de buts !