Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Mans FC en Ligue 2

Le Mans FC dans une Ligue 2 à 22 clubs : un dernier obstacle à franchir

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Après le vote de la Ligue de Football Professionnelle en faveur d'une Ligue 2 à 22 clubs, qui permettrait au Mans FC et à l'US Orléans de se maintenir, la décision finale est désormais entre les mains de la Fédération Française de Football. Qui peut se saisir du dossier. Ou laisser faire.

Logos lors d'un match de ligue 2 au MMArena.
Logos lors d'un match de ligue 2 au MMArena. © Radio France - Alexandre Chassignon

La réforme a obtenu 57 % des suffrages exprimés. Et elle permettrait d'accueillir les deux promus de National, Pau et Dunkerque, tout en évitant la relégation des deux derniers de Ligue 2, Orléans et Le Mans FC. Pourtant, le passage de la Ligue 2 à 22 clubs n'est pas encore acté pour de bon. Si elle estime cette décision "contraire à ses règlements ou à l'intérêt supérieur du football", la Fédération Française de Football (FFF) peut en effet s'en saisir par le biais de son comité exécutif.

Qu'est-ce que le comité exécutif de la FFF ?

Le comité exécutif est l'organe qui administre et gère la fédération. Présidé par le numéro 1 de la FFF, Noël Le Graët, il se compose de 14 personnes dont des président de clubs comme Jean-Michel Aulas (Lyon), des présidents de ligue régionale ou de district, ainsi que d'anciens joueurs ou joueuses pros comme Marc Keller ou Laura Georges. Après réception du procès verbal de l'assemblée générale de la LFP, il dispose d'un mois pour se saisir du sujet. S'il ne le fait pas, il accepte de fait la décision. S'il décide d'examiner le sujet et de trancher, la décision sera prise "à la majorité des voix des membres présents", indiquent les statuts de la FFF. Mais en cas d'égalité, c'est celle du Président qui prévaut.

Le sujet qui coince : les relégations

La convention entre la LFP et la FFF prévoit que la Ligue 2 soit composée de "16 à 22 clubs". Pas de souci donc, a priori,  à ce niveau-là. Mais le problème concernerait surtout l'absence de relégation. Un principe auquel tient le président de la FFF, Noël Le Graët. Et qui a déjà été appliqué partout chez les amateurs, ainsi qu'en Ligue 1, souligne la Fédération. Faire exception pourrait en effet donner des arguments juridiques à d'autres clubs mécontents de leur sort, comme Boulogne-sur-Mer, troisième de National 1 et pour l'heure privé de barrage d'accession : "Il est impossible et totalement inenvisageable que seule la Ligue 2 n'ait pas de descente. Comment peut-on alors en imposer en L1 à Amiens et Toulouse ou au moindre club de quartier ?", s'indigne Reinold Delattre, le président boulonnais, auprès de l'AFP.

De son côté Le Mans FC, souligne dans un communiqué que "cette décision est pleinement conforme avec la convention qui existe entre la FFF et la LFP mais également avec les décisions prises par le football amateur où des  changements de format ont eu lieu dans plusieurs ligues régionales." Alors pourquoi pas en Ligue 2 ? La décision pourrait être rendue d'ici lundi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu