Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Le Mans FC : le point sur l'effectif à l'heure de la reprise de l'entraînement

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Le groupe professionnel a repris ce lundi le chemin de l'entraînement avec une première journée dédiée aux tests Covid-19. Vingt-deux joueurs étaient présents pour cette reprise... Dont onze issus de l'équipe Ligue 2.

Le centre d'entraînement du Mans FC à la Pincenardière.
Le centre d'entraînement du Mans FC à la Pincenardière. © Radio France - Alexandre Chassignon

Ils sont arrivés masqués, par petits groupes, afin de respecter les mesures sanitaires. Les joueurs du Mans FC ont repris ce lundi le chemin de la Pincenardière, le centre d'entraînement du club, afin d'entamer la préparation de la prochaine saison. 

Un redémarrage en douceur, puisque la journée était consacrée au dépistage de la Covid-19 : prise de température, questionnaire médical et tests virologique/sérologique pour tous les joueurs et l'ensemble des salariés. En attendant les résultat, prévus sous 24 heures, chacun est ensuite rentré chez soi. Le planning d'entraînement de la semaine sera établi en fonction.

Dix-sept joueurs déjà partis

Vingt-deux joueurs étaient convoqués pour cette journée de reprise, ce qui a permis de faire un point sur les mouvements au sein d'un effectif considérablement allégé suite à la descente. En effet, ce n'est pas une surprise : c'est dans le sens de la sortie que le wagon est le plus chargé avec pas moins de 17 départs déjà enregistrés.

Il y a ceux qui l'ont déjà annoncé : Stephen Vincent (retraite), Thomas Dasquet (f.c.), Vincent Créhin (Chypre) et Rémy Boissier (Rodez). Il y a sept joueurs qui étaient prêtés et qui retournent au bercail : Frédéric Veseli, Harisson Manzala, Aboubakary Kante, Youssef Maziz, Guessouma Fofana, Yanis Merdji et Lorenzo Rajot, que le club a tenté de conserver en vain. Et puis il y a ceux que le club a choisi de ne pas reconduire : Aloïs Confais, Tom Duponchel, Dorian Levêque, Yrondu Musavu-King ou encore le jeune Corentin Guiet, parti chercher du temps de jeu au Sablé FC.

Dernier absent de marque : Stéphane Diarra, qui est en instance de transfert. Courtisés par plusieurs clubs, notamment Lorient, où il souhaitait s'engager pour obtenir du temps de jeu en Ligue 1, l'ailier de 21 ans devrait bien prendre la direction de la Bretagne. Selon l'Equipe, il était même attendu chez les Merlus ce lundi pour signer son contrat. 

Lemonnier, Thuram, Ebosse, Boe-Kane et Moussiti-Oko toujours là

Outre les six recrues annoncées ces dernières semaines et cinq jeunes de la N3 appelés à s'entraîner plus ou moins souvent avec les pros, dont Kévin Yoke, arrivé de la réserve du PSG, onze joueurs de l'équipe Ligue 2 ont effectué leur retour à la Pincenardière. Une poignée d'anciens toujours sous contrat : Hafidi, Vardin, Gope-Fenepej ou encore Aymes. Jérémy Choplin et Pierre Patron, qui ont choisi de poursuivre au Mans, ainsi que trois joueurs toujours liés au club, mais susceptibles de partir en cas d'offre intéressante pour eux et pour le club : Enzo Ebosse, Pierre Lemonnier et Bevic Moussiti-Oko. Plus étonnant : les "gros CV" Yan Boe-Kane et Yohan Thuram sont également de la partie. Pas sûr pour autant de les voir rester en National, mais ils pourraient activer leur année de contrat supplémentaire si par miracle, le club obtenait finalement son maintien en Ligue 2 grâce au recours qui sera étudié vendredi par le Conseil d'Etat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu