Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le match OGC Nice-PSG se jouera finalement à huis clos

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu, France Bleu Paris

Comme face à Lens, l'OGC Nice recevra le PSG dans un stade vide dimanche. Le club a pris la décision ce vendredi midi suite aux nouvelles mesures de restriction annoncées par le préfet des Alpes-Maritimes.

L'Allianz Riviera sera à nouveau privée de spectateurs pour recevoir le PSG dimanche.
L'Allianz Riviera sera à nouveau privée de spectateurs pour recevoir le PSG dimanche. © Radio France - Maxime Bacquié

L'Allianz Riviera espérait retrouver sa voix dimanche pour recevoir le PSG. Mais le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé ce vendredi l'abaissement de la jauge de 5.000 à 1.000 personnes pour les rassemblements publics, comme en Gironde ou dans les Bouches-du-Rhône. Une jauge qui ne permet pas d'accueillir les 3.600 abonnés qui avaient réservé un billet pour aller encourager le Gym face au PSG. Alors le club a décidé ce vendredi midi de jouer à huis clos, comme face à Lens lors de la 1re journée.

Un "coup dur"

"Le sanitaire est la priorité absolue," explique le président de l'OGC Nice Jean-Pierre Rivère sur le site officiel du club. "C'est un coup dur. Nous sommes tristes. Le foot sans supporter ce n'est pas la même chose. Nous sommes sincèrement désolés. Mais nous n'avons malheureusement pas le choix."

"La vie doit continuer."

Les billets réservés par les abonnés vont être invalidés et ne seront évidemment pas prélevés du prix des abonnements, qui s'adaptera en fonction du nombre de matchs vus par chaque abonné. Un casse-tête qui pourrait encore se prolonger pour la réception de Nantes le 3 octobre. 

"C'est une décision difficile, mais qu'on accepte. C'est une période très compliquée, mais il faut qu'on s'adapte et faire avec. Surtout que ça va durer," a réagit Patrick Vieira ce vendredi midi en conférence de presse. "La vie doit continuer. C'est notre métier, notre passion.

Même déception dans la bouche de Walter Benitez : "C'est dur de jouer sans nos supporters. Ce n'est pas la même ambiance, mais on a déjà joué dans ces conditions."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess