Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le mercato peut-il perturber le LOSC en ce début d'année ?

-
Par , France Bleu Nord

Le LOSC retrouve la compétition ce mercredi 6 janvier face à Angers. Leader ex-aequo de la Ligue 1, Lille a de grandes ambitions pour cette deuxième partie de saison. Mais en ce mois de janvier, synonyme de mercato, de nouveaux joueurs pourraient arriver, d'autres risquent de partir.

Christophe Galtier a affirmé ne pas être l'auteur des propos qui lui ont été prêté dans le communiqué officiel du LOSC.
Christophe Galtier a affirmé ne pas être l'auteur des propos qui lui ont été prêté dans le communiqué officiel du LOSC. © Radio France - Benoît Dequevauviller

Christophe Galtier est un entraîneur expérimenté. Et il connaît l'environnement du club qu'il entraîne depuis 2017 : "Ca fait trois ans qu'on est en mercato permanent!" répond-il spontanément quand on lui demande si ce mois de janvier pourrait perturber son équipe.

Les attentes sont grandes autour d'une équipe qui a réussi sa première partie de saison avec 10 victoires et une seule défaite (seulement 17 matchs se sont joués avant la trêve hivernale. Il en reste 21 avant la fin de la saison), mais surtout une équipe qui devance le PSG au classement. Si le club de la capitale ne fait pas une meilleure fin de saison, c'est l'année ou jamais pour décrocher le titre. Les dogues l'attendent depuis 9 ans.

Pour cela, il faudrait aussi que le LOSC conserve son très bon rythme (2,11 points par match), et que tout le monde tire dans le même sens. "A chaque mercato on annonce beaucoup de départs, parfois c'est le cas, parfois pas, temporise l'entraîneur, Christophe Galtier. Et ça ne va pas changer pour ce mercato. Mais vu notre situation sportive, je ne crois pas que le club souhaite vendre des joueurs."

Christophe Galtier ne sent pas de besoin impératif de vendre chez son nouveau président, Olivier Létang. "Je vais être très franc, avec lui, on ne parle pas de départs et on ne parle pas d'arrivées. On souhaite conserver cet effectif là."

Mais lors de son arrivée au club il y a deux semaines, le président avait quand même rappelé avec lucidité : _"Si quelqu'un arrive avec une offre de 100 millions, on se posera quand même la question"_. Dans le but de renforcer l'équipe ensuite ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess