Sports

Le MHSC foudroyé 5-1 par l'OL

Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault jeudi 22 septembre 2016 à 11:43

Le MHSC réduit à dix dès la 7ème minute a pris l'eau en seconde période
Le MHSC réduit à dix dès la 7ème minute a pris l'eau en seconde période © Maxppp -

Un carton rouge en début de match, puis un penalty contestable à l'avantage de Lyon... Montpellier a vite perdu pied mercredi face à l'OL, encaissant une écrasante défaite 5 buts à 1 à l'occasion de cette sixième journée de Ligue 1.

Aucun doute, Montpellier est tombé sur plus fort merctedi soir au Stade des Lumières. Les Lyonnais, en quête de victoire et très en forme, ont dominé la rencontre pour finalement s'imposer 5 buts à 1, bien aidés il faut le dire par l'arbitrage.

Un match plombé par deux décisions arbitrales 

Au début pourtant le MHSC entame bien la partie, ouvrant  le compteur dès la troisième minute avec un but de Morgan Sanson. Mais deux décisions arbitrales ont plombé la partie. Un carton rouge contestable à la septième minute : le jeune défenseur Morgan Poaty est expulsé et voilà Montpellier réduit à dix. Puis il y a ce penalty très généreux au bénéfice de l'OL en fin de première période.

"Le match a duré sept minutes."

Pour l’entraîneur de Montpellier, l'arbitre Bartolomé Varela a totalement fait basculer la rencontre en faveur de  Lyon.
Frédéric Hantz a eu des mots durs en sortant du terrain : "Le match a duré sept minutes. On est lourdement sanctionné. On a un joueur injustement expulsé. On joue à dix pendant 85 minutes, ça génère de la fatigue. J'espère que ça n'aura pas d'impact pour l'avenir". Car Montpellier joue deux matches cette semaine, le prochain samedi contre Metz.

"On est injustement sanctionné sur ce match". L'entraineur du MHSC Frédéric Hantz

Une défaite qui pèse lourd sur le moral, laissant frustration et fatigue : Montpellier a joué cette rencontre avec un joueur en moins.

"Une grosse branlée c'est jamais bon pour le moral et pour le début de saison, commente Laurent Nicollin, président délégué du club. Et puis il y a deux ou trois faits de jeu pas justifiés. Après ,on a lâché. On n'a pas pu lutter à armes égales ce soir. Maintenant c'est opération Metz. Si les gens qui nous aiment peuvent venir nous encourager..."

"On n'a pas pu lutter à armes égales", Laurent Nicollin président délégué du MHSC

Au classement, Montpellier perd une place et se retrouve 13e de la Ligue 1. Prochain match à domicile samedi contre Metz.

"L'arbitre a tué le suspens", Philippe Sers

Partager sur :