Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Nîmes Olympique vers au moins trois matchs à huis clos ?

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

À cause de l'épidémie de coronavirus, les prochains matchs de Ligue 1, dont ceux du Nîmes Olympique, pourraient se jouer à huis clos, au mieux devant un millier de spectateurs.

Le stade des Costières, à Nîmes
Le stade des Costières, à Nîmes © Radio France - Tony Selliez

Alors qu'il avait déjà été décidé de disputer le match de Ligue des champions ce mercredi entre le Paris Saint-Germain et Dortmund sans aucun spectateur, la ministre des Sports Roxana Maracineanu préconise ce lundi le huis clos comme "doctrine d'organisation" des manifestations sportives pour faire face au coronavirus.  Elle évoque une "limitation des rassemblements à 1000 personnes, en milieu ouvert comme en milieu confiné. 

L'intégralité de la 29e journée de Ligue 1, au programme le week-end prochain, sera soumise à la jauge de 1000 personnes. Ce sera la règle au moins jusqu'au 15 avril.

"Nous sommes dans un moment exceptionnel. Ce que je préconise est la continuité sportive, notamment pour les compétitions qualificatives aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo." (Roxana Maracineanu)

Pour les Crocos, ce calendrier englobe pour l'instant trois rendez-vous en championnat. Il s'agit d'abord du déplacement à Nantes ce samedi et des deux rencontres suivantes, toutes les deux à domicile aux Costières : la réception de Bordeaux (21 mars) et surtout le derby face à Montpellier (11 avril).

Les préfets auront toutefois le dernier mot pour tous les autres événements sportifs, qui sont d'ores et déjà interdits dans l'Oise et le Haut-Rhin, deux zones "clusters" de l'épidémie.

Selon le dernier bilan officiel ce lundi, 1.126 personnes ont été contaminées par le nouveau coronavirus en France et 19 sont décédées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu