Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le président de la Fédération française de football enterre la fin de saison

-
Par , France Bleu

Plus de Ligue 1 ni de Ligue 2, ni même de Ligue féminine et de D1, crise du coronavirus oblige. Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football annonce que les rencontres ne reprendront pas. Il écarte aussi le scénario d'une fin de compétition à l'automne.

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football.
Noël Le Graët, président de la Fédération française de football. © Radio France -

Les amateurs de fooball ne retrouveront pas le frisson de la compétition cette saison 2019-2020. En réaction au discours du Premier ministre Édouard Philippe, Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF) annonce ce mardi dans un entretien au Télégramme que les championnats de Ligue 1, Ligue 2 et Ligue féminine ne reprendront pas. Même chose pour la D1 et le National.

Quid des montées et des descentes ?

Le président de la FFF prône pour une application stricte du règlement : deux montées de National en D2, la D2 aura deux descentes et deux montées et a fortiori, la Ligue 1 verra également deux descentes et deux montées. 

Impossible pour Noël Le Graët d'envisager le moindre match de barrage, tout se basera sur la dernière journée de compétition : 

C'est la dernière journée qui comptera pour les équipes européennes, sauf si la Coupe de France, qui est prioritaire, peut se jouer, et si Saint-Etienne l'emporte. - Noël Le Graët

Selon lui, Toulouse et Amiens vont descendre, Lorient et Lens monter, Nîmes barragiste en Ligue 1 serait sauvé et Rennes devrait jouer en Ligue des Champions. Mais c'est la Ligue de football professionnel (LFP) qui aura le dernier mot après un comité exécutif (Comex) : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La LFP doit fixer une date pour son assemblée générale de la mi-mai en Conseil d'administration. Les décisions seront ensuite communiquées à l'Union des associations européennes de football (UEFA), qui laisse jusqu'au 25 mai aux associations pour faire parvenir leurs critères de classement. 

En cas d'arrêt anticipé, l'UEFA a fixé un cadre pour l'attribution des places européennes. C'est le "mérite sportif" qui doit prévaloir, en fonction du classement arrêté au moment de l'interruption. 

Selon le service des sports de Radio France, la Ligue de football professionnel (LFP) n'actera la fin des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 que si elle reçoit un document officiel du gouvernement. Il s'agit, pour les instances du football français, de se prémunir d'éventuelles sanctions des diffuseurs, partenaires et de l'UEFA.

Jean-Michel Aulas à contre courant

Le président du club de Lyon, Jean-Michel Aulas, martèle lui auprès de l'AFP qu'il fallait "tout faire pour trouver une solution alternative" et terminer la saison. Il explique ne pas avoir "une lecture aussi définitive" des annonces du gouvernement que Noël Le Graët. Pourtant, redémarrer à neuf la saison prochaine permettrait d'activer de nouveaux contrats de droits télévisés plus lucratifs

Mais ce redémarrage laisserait un doute autour de la Ligue des champions, car l'UEFA prévoit, dans un de ses scénarios, de la terminer en août, selon un document obtenu par l'AFP. La possible tenue de certains matches en août, à huis clos, pourrait permettre à Lyon et au PSG de terminer leur parcours dans cette compétition.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess