Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le président et le directeur général de l'OGC Nice sont sur le départ

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Le président de l'OGCNice, Jean-Pierre Rivère et le directeur général, Julien Fournier s'apprêtent à quitter le club. Ils l'ont annoncé aux salariés puis au public par la voie d'une conférence de presse. Leur départ interviendra au plus tard à la fin de la saison.

Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier sur le départ de l'OGCNice
Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier sur le départ de l'OGCNice © Radio France - François Rauzy

Nice, France

Le club de football de Nice, l'OGC Nice, joue en ce mois de janvier un match un peu particulier. Un derby, diront certains, qui opposent les actuels dirigeants du Gym aux actuels actionnaires majoritaires. Jean-Pierre Rivère et son éternel bras droit Julien Fournier ne sont en effet plus d'accord avec les actionnaires sino-américain. Les deux hommes, arrivés à la tête du club en 2011, ont donc décidé de quitter ce dernier au plus tard à la fin de la saison.

"Il y avait trop de divergences"

"Tout se fait en douceur, explique Jean-Pierre Rivère. Nous discutons mais il y a trop de désaccords pour que ça continue comme ça." "Il n'y a pas de tension mais de simples divergence de point de vue", poursuit le président. Julien Fournier va un peu plus loin et parle "d'immobilisme des actionnaires". Ce qui fait dire aussitôt à Jean-Pierre Rivère que la situation n'est du coup pas bonne pour le club. Il faut comprendre pour les non-initiés que les propriétaires du club n'investissent pas assez. Un problème récurrent à chaque mercato. Les deux hommes sur le départ prenant alors comme exemple le transfert de Youcef Atal: "il a fallu qu'on bataille pour avoir la somme nécessaire à sa venue. Ce n'est pas tenable dans le temps." Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier ne partiront qu'en fin de saison pour que leur successeurs soient recrutés dans le calme. Leur parts, environ 20%, seront ensuite revendus.

Choix de la station

France Bleu