Football

Le PSG reste en rodage

Par Maxime Bacquié, France Bleu Paris Région samedi 13 août 2016 à 10:01

Le Brésilien Lucas perd son duel face au Bastiais Squilaci, sous le regard d'Adrien Rabiot
Le Brésilien Lucas perd son duel face au Bastiais Squilaci, sous le regard d'Adrien Rabiot © Maxppp - C. Buffa

On les pensait lancés, prêts à commencer la saison pied au plancher. La victoire facile lors du Trophée des Champions était finalement trompeuse. Les Parisiens ont souffert vendredi soir à Bastia pour remporter ce premier match de la saison en championnat (1-0).

Il faudra un peu plus d'un été pour changer l'ADN du PSG. Ces trois dernières saisons, sous la direction de Laurent Blanc, les Parisiens ont évolué dans un seul et même système de jeu, le 4-3-3, avec un jeu basé sur la possession et la patience. Hier soir, malgré la volonté annoncée d'Unai Emery de passer à un jeu plus direct, c'est bien le PSG à la sauce Blanc qu'on a retrouvé sur la pelouse du stade Armand-Césari de Bastia.

Quel contraste avec la démonstration face à Lyon !

En première période, le PSG a fait tourner le ballon, sans prendre de risques offensivement, et ce sont les Bastiais qui se sont montrés les plus dangereux, notamment par l'intermédiaire de Crivelli, tout près d'ouvrir le score à la 20e minute de jeu. Peu d'appels dans la profondeur, peu de permutations devant, le contraste était saisissant avec la victoire 4-1 une semaine auparavant contre Lyon, lors du Trophée des Champions.

"Si le coach me fait jouer devant c'est qu'il considère que c'est là que je peux apporter le plus" Ben Arfa

Seul en pointe, Hatem Ben Arfa n'a pas réussi à se défaire du marquage serré de Squilaci et Peybernes, les deux défenseurs centraux bastiais. "Si le coach me met à ce poste, c'est qu'il considère que c'est là que je peux apporter le plus," confiait l'international français à la fin de la rencontre. C'est finalement quand il a cédé sa place au nouvel arrivant Jesé que le PSG a fait la différence. Bien lancé en profondeur par Di Maria, l'Espagnol tentait de piquer son ballon par-dessus Jean-Louis Leca, qui parvenait à repoussait sa tentative. Le ballon atterrissait dans les pieds de Kurzawa, qui concluait en première intention sous la barre (74e).

Avec ces trois points acquis dans la douleur, le PSG a fait l'essentiel, et va pouvoir aborder la réception de Metz dimanche prochain avec l'esprit plus tranquille.

Partager sur :