Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2018-2019 du Racing Club de Strasbourg

Le Racing Club de Strasbourg : à 17 pour bien finir à Nantes

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les joueurs strasbourgeois devront battre Nantes ce vendredi soir à la Beaujoire, pour dépasser leur adversaire à la 11ème place de la Ligue 1. C'est le dernier défi de la saison, avant de courtes vacances d'un petit mois à peine. La reprise de l'entraînement est programmée le 23 juin.

Nantes reste sur trois victoires face à Strasbourg sur ces deux dernières saisons
Nantes reste sur trois victoires face à Strasbourg sur ces deux dernières saisons © Maxppp -

Strasbourg, France

C'est un règlement peu connu, que l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey a rappelé. La Ligue de Football Professionnel autorise les clubs à aligner sur la feuille de match des deux dernières journées, seulement quatre éléments n'ayant pas joué entre la 33ème et la 36ème journée de Ligue 1 (pour éviter de fausser le championnat en alignant des équipes réserves ou que des jeunes). Le Racing, qui connaît quelques blessés en fin de saison (Martin, Martinez), un suspendu (Ajorque) et un joueur retenu pour le mondial des moins de 20 ans (Fofana), ne pourra en vertu de ce règlement n'aligner que 17 joueurs pour la der de la saison à Nantes ce vendredi soir, où l'avenir de l'entraîneur Vahid Halilhodžić reste incertain.

Le Racing 10ème, 11ème, 12ème ou 13ème ?

Les Canaris 11èmes avec 48 points comptent deux points d'avance sur le Racing 12ème. En cas de victoire, les Strasbourgeois dépasseraient donc leur adversaire du soir au classement. Ils pourraient même doubler Rennes, le 10ème, si les Bretons s'inclinent face à Lille. Mais attention, le Racing peut aussi finir 13ème en cas de contre-performance à la Beaujoire, si dans le même temps Angers bat Saint-Etienne. Entre 10ème et 13ème, la différence n'est pas énorme, si ce n'est financière. Le 10ème touche un chèque de 5 millions et demi d'euros de la Ligue de Football Professionnel, le 13ème seulement 3.600.000 euros.  Quoiqu'il arrive lors de cette dernière journée, le Racing finira dans des eaux qu'il n'avait plus connu en Ligue 1 depuis une quinzaine d'années. Il avait terminé 11ème en 2005, 13ème en 2004.

48 ans sans succès en L1 à la Beaujoire

Les Strasbourgeois n'ont plus gagné depuis début avril (face à Reims) et avant de partir en vacances, ils ont un dernier défi à relever : renouer avec la victoire au stade la Beaujoire. Le Racing ne s'y est plus imposé en Ligue 1 depuis 1971, soit près d'un demi-siècle. "Je regardais des albums Panini des années 70 avant de venir vous voir, souriait en conférence de presse ce jeudi l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey. Toutes les séries sont faites pour s'arrêter un jour, si ça n'est pas cette année, on fera tout pour que ça soit l'année prochaine, de façon à ce que vous n'attendiez pas trop. Il y a des équipes qui ne vous sourient pas trop. Nantes nous a battu trois fois ces deux dernières saisons. Ce qui est important, c'est ce qu'on fera sur le terrain, si on aura suffisamment de possibilités pour marquer des buts. Il faudra qu'on soit encore plus concentrés et précis dans ce qu'on fait".