Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le Racing Club de Strasbourg face à Caen : bien négocier le retour sur terre

samedi 8 décembre 2018 à 21:15 Par Luc Dreosto , France Bleu Alsace

Quatre jours à peine après avoir brillamment tenu tête au PSG, le Racing Club de Strasbourg reçoit Caen, un adversaire en difficulté, ce dimanche au stade de la Meinau. Il espère renouer avec le succès à domicile après trois rencontres sans victoire.

Après la rude bataille face au PSG, le Racing d'Adrien Thomasson espère renouer avec le succès à domicile face à Caen
Après la rude bataille face au PSG, le Racing d'Adrien Thomasson espère renouer avec le succès à domicile face à Caen © Maxppp -

Les joueurs du Racing ont vécu un match à part mercredi face au PSG. Comme la saison passée, ils ont su se transcender dans une Meinau en fusion pour tenir en échec le grand Paris. Le piège, c’est de penser que ça sera plus facile face à Caen, une équipe qui reste sur 8 matchs sans succès en championnat (dernière victoire contre Amiens le 29 septembre). « C’est facile de se remobiliser puisqu’on a fait une bonne performance contre le PSG, on a envie d’y retourner, explique Adrien Thomasson. On avait identifié ce match de Caen comme le plus important de la semaine. C’est important de repartir de l’avant, même s’il faudra se méfier de Caen, qui est en manque de points, mais qui mettra beaucoup d’agressivité dès la première minute ».

Le Racing n’a gagné aucun de ses trois derniers matchs à domicile en Ligue 1. En cas de victoire, il aurait 25 points, un de plus que la saison passée, à la trêve de Noël.

Laurey content d'enchaîner

Sur les dix rencontres de cette 17ème journée de Ligue 1, six ont été reportées, car certains préfets ont estimé qu’ils n’avaient pas assez de forces de l’ordre à disposition pour assurer la sécurité, à cause du mouvement des gilets jaunes. Certains acteurs du foot français ont demandé le report de toute la journée. Thierry Laurey, l’entraîneur strasbourgeois, lui est content de jouer : «On a tout programmé pour jouer deux matchs cette semaine et l’équité est respectée, car Caen a joué comme nous mercredi. Si on nous avait dit que le match était remis, pas de problème, on se serait adapté. Mais j’ai du mal à comprendre qu’un match du vendredi Monaco- Nice soit reporté. _Je ne savais pas qu’il y avait des gilets jaunes à Monaco_, avec tout le respect que j’ai pour le mouvement. Et Saint-Etienne -Marseille le dimanche soir c’est pareil. J’ai suivi les infos, en province, les sauvages ne sont pas de sortie, ils sont souvent sur Paris. Enfin, moi je suis très content de jouer. » 

Thierry Laurey devra se passer des services de Zohi (touché à la cheville), Carole (out pour un "gros mois" au moins), Grimm, Saadi, Gonçalves et N'Dour tous blessés.

Racing – Caen, c’est à suivre dès 14h30 ce dimanche sur France Bleu Alsace. Coup d’envoi à 15h.