Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Le Racing Club de Strasbourg prudent mais déterminé en Israël

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

En ballottage favorable (victoire 3 à 1 à l'aller la Meinau), les footballeurs strasbourgeois espèrent résister à la furia israélienne, lors du match retour du deuxième tour qualificatif de la League Europa, ce jeudi soir à Haïfa face au Maccabi.

Les joueurs strasbourgeois ont découvert ce mercredi soir le stade Sammy Ofer de Haïfa
Les joueurs strasbourgeois ont découvert ce mercredi soir le stade Sammy Ofer de Haïfa © Radio France

Haïfa

Que les déplacements à Sarre-Union, Steinseltz ou Illzach paraissent loin désormais. C’est en Asie, à 3.000 kilomètres de l'Alsace, que le Racing renoue ce jeudi avec la coupe d’Europe à l’extérieur (les équipes israéliennes étant autorisées à disputer les compétitions européennes de foot depuis une trentaine d’années). Plus précisément à Haïfa, troisième ville du pays, son grand port, ses industries, mais aussi ses hôtels et ses vastes plages, qui incitent davantage à la bronzette et au bain dans la Méditerranée, qu’à se dépouiller les crampons aux pieds.

23.000 supporters attendus

Pourtant pas question de farniente pour les footballeurs strasbourgeois. Ils devront sortir ce jeudi soir le bleu de chauffe pour défendre leur avantage de deux buts acquis à la Meinau. Sous une chaleur moite et dans le bouillant stade Sammy Ofer (une enceinte ultra moderne inaugurée il y a cinq ans), 23.000 supporters vêtus de vert et parés de drapeaux israéliens mettront la pression sur les joueurs de Thierry Laurey.  

Haïfa et Strasbourg ont d'ailleurs quelques points communs : une taille identique, un peu moins de 300 000 habitants, une chaleur accablante l’été, même si l’air est plus moite en Israël et la ferveur des fans de foot. « Les supporters strasbourgeois ont beaucoup chanté et crié au match aller, reconnaît un dirigeant israélien. Mais vous verrez, ça sera pareil au stade Sammy Ofer. Les chants commenceront 20 minutes avant le coup d’envoi ». Les fans israéliens qui viennent au stade habillés en vert paieront d'ailleurs l’entrée moins cher.

Finir la seconde moitié du travail

Une ambiance qui n'effraie pas le milieu de terrain strasbourgeois Jonas Martin : _"C'est mieux de jouer dans une belle ambiance que dans un stade vide, avec 5.000 ou 10.000 spectateurs_. Au moins, on y est préparés. On a un léger avantage, on a fait 50 % du travail et on veut vraiment cette qualification".

« Never give up » (« n’abandonne jamais »), c'est le slogan des affiches annonçant ce match. Les Strasbourgeois sont prévenus, même avec le retour de Sissoko et de Mitrovic, ils devront être solides pour poursuivre leur aventure européenne au-delà de ce déplacement en Israël et pour prendre dès la semaine prochaine la route de la Bulgarie ou de la Slovaquie. Ils seront encouragés par environ 150 supporters du Racing, qui ont réussi à passer les multiples contrôles et interrogatoires aux aéroports.

L'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey n'a pas encore annoncé l'identité des 18 joueurs qui figureront sur la feuille de match (21 joueurs ont fait le déplacement en Israël). 

Haïfa – Racing, c’est à vivre en direct et en intégralité ce jeudi sur France Bleu Alsace. Le coup d’envoi est à 19 heures (heure française).