Football

Le rêve américain pour des jeunes footballeurs

Par Nicolas Olivier, France Bleu Paris et France Bleu lundi 13 novembre 2017 à 20:04

Une dizaine de dates sont prévues dans toute la France d'ici la finale prévue en mars à Clairefontaine.
Une dizaine de dates sont prévues dans toute la France d'ici la finale prévue en mars à Clairefontaine. © Radio France - Nicolas Olivier

70 jeunes étudiants footballeurs ont participé ce lundi à une journée de détection organisée au Blanc-Mesnil (93) au nord de Paris. Avec l'espoir pour les meilleurs de recevoir une bourse pour partir étudier dans une université américaine.

Etudiants la semaine, ils écument chaque dimanche les terrains en Régionale 1 voire en Nationale 2 ou 3. Pour ces jeunes passionnés de foot, âgés de 17 à 23 ans, l'opération de "scouting" organisée par FFFUSA est une chance unique. Ce lundi au stade Jean-Bouin du Blanc-Mesnil, ils ont disputé un match pas comme les autres avec pour seul et unique but de se mettre en évidence, sous les yeux de douze éducateurs et deux caméras. "Quinze ou vingt minutes suffisent pour juger du potentiel d'un joueur" explique Samir, entraîneur de jeunes au BMSF, le club local présidé depuis l'été dernier par l'ancien ministre Eric Besson.

Les joueurs sont évalués par une douzaine d'éducateurs. - Radio France
Les joueurs sont évalués par une douzaine d'éducateurs. © Radio France - Nicolas Olivier

Chaque jeune a eu une soixantaine de minutes pour briller. "Je suis là avant tout par plaisir, sans pression, avance Keziah, 20 ans. Mais le but c'est quand même de voir où j'en suis au niveau footballistique". Un bon test, d'autant qu'une analyse vidéo personnalisée sera envoyée à chaque participant. Les images et les rapports des coachs français auront auparavant transité par les Etats-Unis.

Le rêve américain à la portée des quartiers populaires

Ici, on ne recherche pas une future star du ballon rond, mais des bacheliers maîtrisant l'anglais et désireux de partir étudier aux USA. A la clé, une bourse de 17.000 à 51.000 euros. Et au terme de l'année universitaire, la possibilité d'être "drafté" par des clubs de MLS, la ligue américaine de soccer. L'aventure "ne débouchera pas forcément sur une carrière professionnelle de footballeur, mais au moins ils auront le bagage universitaire" précise Thierry Meignen, le maire du Blanc-Mesnil, qui soutient l'initiative non sans enthousiasme. "C'est le rêve américain à la portée des quartiers populaires, c'est magnifique !"

Une dizaine d'autres journées de détection sont prévues dans les prochains mois, à Lyon, Rennes ou Marseille. Les 80 meilleurs seront convoqués en mars pour une finale au centre technique national à Clairefontaine, sous les yeux de 40 entraîneurs américains.