Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Sacre des Bleus : les clubs amateurs du Nord Franche-Comté espèrent des retombées

mercredi 18 juillet 2018 à 18:39 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

La deuxième étoile peut être une aubaine pour le football amateur. La FIFA va verser 32,5 millions d'euros à la Fédération Française de Football après la victoire des Bleus au Mondial 2018. Les clubs amateurs espèrent récupérer une part du gâteau.

 Les clubs amateurs espèrent des retombées après le deuxième sacre des Bleus
Les clubs amateurs espèrent des retombées après le deuxième sacre des Bleus © Maxppp - Pascal Bonnière

Belfort, France

Les ligues régionales et districts de football (départementaux et inter- départementaux) espèrent que ce pactole profitera aux clubs amateurs dont la santé financière n'est pas bonne. On compte 97 500 licenciés en Bourgogne Franche comté et plus de 27 000 dans le district Doubs-Territoire.

Le foot amateur a une grande part dans son succès - Roland Coquard, président délégué de la Ligue Régionale

Quelque soit la forme, les clubs amateurs doivent profiter de ce deuxième sacre mondial des Bleus." Les 23 champions du monde ont tous été un jour ou l'autre à cinq, six, sept ans formé dans un club amateur sans exception. Il ne faut jamais oublier d'ou ils viennent. Le foot amateur a une grande part dans ce succès" rappelle Roland Coquard. Le président délégué de la ligue de Bourgogne Franche-Comté espère que la Fédération s'en souviendra mais il a un doute. " On sait que la Fédération a prévu un budget très important au niveau de son siège, de Clairefontaine, des améliorations au centre technique  Est ce qu'ils ne vont pas s'en servir pour diminuer les coûts d'investissement ? J'en ai peur" s'inquiète Roland Coquard.

Financer l'accueil des nouveaux licenciés.

La victoire des Bleus en 98 avait attiré prés de 220 000 nouveaux licenciés dans les clubs. Cet effet sur le nombre de licenciés s'était aussi vérifié en 2000 après l'Euro et l'épopée de 2006. " En général lorsqu'il y a des réussites telle que celle là, et c'est une immense réussite, il y a un afflux de licenciés ce qui veut dire que les clubs auront des difficultés à les accueillir en terme de structures et d'encadrement. Il faut se pencher là dessus. Si nous avons un afflux de 200 000 licenciés, que va-t-on en faire ? "s'interroge Roland Coquard.

De la FIFA au FAFA

Les clubs français devraient profiter des retombées de ce titre mondial mais pas directement. Impossible à ce stade de dire quelle sera leur part du gâteau. Le FAFA, le Fond d'Aide au Football Amateur, a déjà augmenté cette saison rappelle la Fédération. Cet argent permet de rénover ou d'entretenir les installations (vestiaires, terrains, ...) ou encore de payer les éducateurs diplômés. "On a 17 500 clubs en France. C'est évident qu'ils ne vont pas dire qu'ils partagent entre tous. Il y a des clubs qui ont plus de besoins que d'autres en terme de constructions de locaux, d'amélioration de terrains, ... Ce serait bien que le FAFA, le Fond d'Aide au Football Amateur, augmente encore pour que l'on puisse aider les petits clubs " ajoute Roland Coquard président délégué de la la Ligue de Bourgogne Franche-Comté.

Les clubs n'attendent pas de gros chèques

Cette deuxième consécration mondiale des Bleus va rejaillir sur l'ensemble du football français. Dans les clubs amateurs, on reste mesuré et prudent. " Financièrement, je n'attends pas grand chose. L'impact est surtout médiatique au niveau des licenciés. On peut espérer une augmentation de l'ordre de 5 ou 6 %. Mais il faudra les encadrer " indique Sébastien Rayot, président du FC Grandvillars, promu cette saison en Nationale 3. Son club qui compte 330 licenciés auraient par exemple besoin d'un mini bus pour ses déplacements. " Le FAFA ne prend jamais en charge l'intégralité des dépenses. Pour un mini bus, il paierait la moitié maximum ce qui est déjà pas mal mais on ne peut pas tout attendre de ce fond ni de la Fédération ni du monde professionnel. Sinon, on ne serait pas là ou on est" poursuit le président du club grandvellais.

Le président de la Fédération Française de football Noël Le Graët doit réunir ce vendredi le comité exécutif de la FFF pour tirer un premier bilan du mondial.  Le monde amateur lui espère profiter de ce deuxième titre des Bleus mais pas.... d'une étoile filante.