Football

Le SC Bastia lourdement sanctionné après les "incidents" contre Nice

France Bleu RCFM vendredi 13 mars 2015 à 6:07

Bastia tribune est fumigènes
Bastia tribune est fumigènes © Radio France - Patrick Rossi

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel n’y a pas été une nouvelle fois avec le dos de la cuillère. Ce 12 mars, elle a décidé de suspendre Furiani à titre conservatoire et impose en complément un huis clos total.

Personne n’attendait de la Ligue de football professionnel (LFP) qu’elle fasse un cadeau au Sporting Club de Bastia. Surtout pas après le dernier match entre Bastia et Nice, le samedi 7 mars. La commission de discipline s’est saisie du dossier sans perdre de temps et a donc frappé fort. Elle suspend ainsi à titre conservatoire à compter de ce vendredi 13 mars le stade Armand Cesari. Et dans l’attente des conclusions d’un dossier par ailleurs placé à l’instruction, la commission de discipline accompagne cette sanction d’un huis clos total “impératif”.

Le Sporting Club de Bastia qui enchaine les performances sportives depuis le début de l’année ne bénéficiera donc d’aucun soutien dans sa course au maintien. Et certainement pas de la Ligue Professionnel de Football. Et ce sont les 17.000 fidèles de Furiani qui sont punis.  

Ici, il faut croire que les faits sont toujours plus graves qu’ailleurs.

Invité du magazine foot de RCFM, Pierre Marie Geronimi, le président du Sporting Club de Bastia, a commenté ces nouvelles sanctions qui sont tout, sauf une surprise. « Ce n’est pas une surprise. Mardi soir, après avoir reçu un mail de la ligue, nous conseillant amicalement de nous rendre en urgence à la réunion de la commission de discipline, on se doutait bien que nous serions mangés tout cru. C’est tout sauf une surprise . On l’avait annoncé, nous avions mis beaucoup de gens en garde, nous avons essayé de nous prémunir de ce genre de sanction, malheureusement le déroulement du match de samedi dernier fait que nous nous trouvons désormais dans une position difficile .

  Le staff, les joueurs, l’encadrement du club, tout le monde est abattu. C’est une situation compliquée. A-t-on fait tout ce qu’il aurait fallu faire ? Je le pense. Mais, les sanctions infligées par la commission de discipline sont démesurées . Et plus encore si on les compare aux barèmes appliqués aux autres clubs. Le Sporting est le seul club que l’on force à se délocaliser, à jouer ses matchs à huis clos sur terrain neutre.

Envahissement de terrain à Nice

Et si l’on regarde sur ce qui s’est passé à Nice au match aller,j’étais au centre du terrain à la fin du match, lorsque l’on a vu descendre des centaines de personnes de tribunes pour nous lyncher , et qu’au sortir de ça  il n’y a pas de sanctions, je peux vous dire qu’à côté de ça ce qu’il s’est passé samedi à Furiani, et qui doit être condamné, c’est dix fois moins que ce qu’il s’est passé au match aller.

Des incidents à la fin du match entre Nice et Bastia - Aucun(e)
Des incidents à la fin du match entre Nice et Bastia - JCM

Nous avons la possibilité de faire appel auprès de la commission supérieure de la fédé. Il faudra ensuite aller devant le CNOSF, puis au tribunal administratif. Inutile de vous dire que cela va prendre des semaines et des semaines. Nous sommes en train d’étudier la possibilité d’un référé en suspension au tribunal administratif . Mais il ne faut pas oublier que le match de Guingamp est dans une semaine. Et au-delà de la sanction, vous avez obligation de trouver un stade de repli, extérieur à la Corse, dans des délais extrêmement courts avec tout ce que cela comporte comme organisation lorsqu’il s’agit d’un match de ligue 1.

Il y a un aspect aussi qui est très important. Ce n’était hier soir, je pense, que la partie visible de l’iceberg . Nous n’en n’avons pas fini. Je pense que les sanctions financières seront très importantes . Il y en a déjà eu beaucoup depuis le début de la saison. Je commence à être très inquiet car ce sont des postes sur lesquels on budgétise certaines charges. Mais pas au niveau où nous terminerons la saison, c’est certain . »  

PIERRE MARIE GERONIMI

Pierre Marie Geronimi - Radio France
Pierre Marie Geronimi © Radio France

De nombreux supporters, pour ne pas dire la majorité, se plaignent du comportements de quelques uns. Une poignée de jeunes qui pénalisent 17.000 supporters qui n'hésitent pas à faire des sacrifices pour soutenir le Sporting Club de Bastia. Les mécontents sont les plus nombreux. Mais que fait-on maintenant pour mettre fin aux agissements d'une minorité? La réponse de Pierre Marie Geronimi.  

PIERRE MARIE GERONIMI 2