Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le SM Caen monte en puissance et remporte son deuxième match amical face à Quevilly-Rouen Métropole

Le Stade Malherbe de Caen a battu Quevilly-Rouen Métropole, pensionnaire de N1, 2-0 ce samedi en amical. La jeunesse malherbiste a fait la différence en seconde période.

Première victoire de la saison pour le SM Caen (ici le onze de la première période) Première victoire de la saison pour le SM Caen (ici le onze de la première période)
Première victoire de la saison pour le SM Caen (ici le onze de la première période) © Radio France - Esteban Pinel

Pour son deuxième match amical de la pré-saison, le SM Caen battu Quevilly-Rouen Métropole (N1) ce samedi, sur le score de 2-0. Les Malherbistes ont fait la différence en seconde période avec une équipe entière constituée de joueurs formés au club.

Publicité
Logo France Bleu
L'équipe de la seconde période en plein échauffement pendant la mi-temps. 22 joueurs caennais ont foulé la pelouse. © Radio France - Esteban Pinel

Ce sont deux d'entre eux qui ont concrétisé la domination caennaise : Azzedine Toufiqui tout d'abord, opportuniste après un centre repoussé par le gardien haut-normand (1-0 57'). Puis Herman Moussaki, remarquablement lancé dans la profondeur par Armougom et très adroit pour conclure d'un subtil ballon piqué (2-0 62').

Evans Joseph, lui aussi formé au club, tente de déborder sur son côté droit en seconde période. © Radio France - Esteban Pinel

Agressifs et présents d'entrée, les hommes de Pascal Dupraz ont peiné à conclure leurs occasions. Un manque de réalisme qu'a pointé du doigt l'entraîneur savoyard : "Il faut marquer plus. Nous devons sanctionner davantage nos adversaires." Quevilly-Rouen aurait pu en profiter sur quelques contre-attaques, l'une d'elle débouchant sur un tir très puissant sur le poteau, peu de temps avant les buts caennais.

Les Caennais se sont souvent portés à l'offensive. Moussaki, deuxième buteur de l'après midi, saute ici pour prendre le ballon de la tête © Radio France - Esteban Pinel

Mais comme face au Paris FC la semaine dernière, ce match a permis aux joueurs d'engranger du temps de jeu. Une "revue d'effectif" assumée par Pascal Dupraz, qui a aligné un onze différent par mi-temps. Seul Jessy Deminguet est sorti prématurément, victime d'un mauvais coup (finalement sans gravité selon son entraîneur). 

Le technicien caennais est attentif aux prestations de ses jeunes protégés :

J'ai vu des gamins plein d'audace. Des bébés en fait, mais ils se comportent très bien, ils ont du cran. Jason (Ngouabi) derrière c'est bien, Jo' Lepenant, Loup Hervieu, c'est bien. Ce sont de bons footballeurs."

Johann Lepenant a été actif dans l'entrejeu caennais, grâce à sa finesse technique. © Radio France - Esteban Pinel
Jason Ngouabi, ici tout sourire après le match, tape dans l'oeil de Pascal Dupraz en défense. © Radio France - Esteban Pinel
Entré à la place de Jessy Deminguet, blessé, Loup Hervieu s'est montré à son avantage au milieu. © Radio France - Esteban Pinel

Avant de prendre une semaine de vacances, le groupe caennais a donc matérialisé sa montée en puissance, avec quelques progès dans le jeu. L'attaquant Nicholas Gioacchini, de retour sur les terrains, a fait part de sa confiance au micro de France Bleu Normandie :

Le tout sous les yeux de quelques cadres forfaits ou non-retenus pour ce match amical. 

Riou, Weber,, Jeannot et Pi n'ont pas joué ce samedi. Ils discutent avec l'attaquant Malik Tcockounté à la pause. © Radio France - Esteban Pinel

Prochain match le 1er août face au Havre, au stade Michel d'Ornano. 

Publicité
Logo France Bleu