Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du SM Caen en Ligue 2

Le SM Caen retrouve le terrain et son public, mais perd son premier match amical

Plus de quatre mois après son dernier match, le Stade Malherbe Caen a rejoué, et perdu (0-1) ce samedi 11 juillet, en amical face au Paris FC. Une opposition marquée par le retour du public au stade, une des toutes premières en France depuis l'épidémie.

Malik Tchokounté et les Caennais ont étrenné leur nouveau troisième maillot ce samedi. Il ne leur aura guère porté bonheur. mais l'essentiel était ailleurs, avec le retour du public.
Malik Tchokounté et les Caennais ont étrenné leur nouveau troisième maillot ce samedi. Il ne leur aura guère porté bonheur. mais l'essentiel était ailleurs, avec le retour du public. © Radio France - Esteban Pinel

Les aventures du SM Caen avaient cessé le 13 mars dernier, à quelques heures d'un match à Valenciennes finalement annulé à cause de l'épidémie. Elles ont repris ce samedi 11 juillet sur le terrain annexe du complexe de Venoix, pour un amical face au Paris FC. Les Caennais ont perdu (0-1) leur première opposition de la pré-saison, mais l'essentiel était ailleurs : le retour du public au stade, une quasi-première en France (le match Chambly Boulogne-sur-Mer, en public, a commencé une heure avant Caen - Paris FC). Quelque 150 personnes ont assisté à la rencontre.

La récente tribune du terrain annexe de Venoix est une des toutes premières en France à accueillir du public.
La récente tribune du terrain annexe de Venoix est une des toutes premières en France à accueillir du public. © Radio France - Esteban Pinel

"C'est un plaisir de retourner voir un match de foot avec les copains", confie Gustave, protégé par son masque, obligatoire pour tout déplacement dans l'enceinte. Son compagnon de tribune, Thibault, est infirmer et ajoute :

Le foot, à d'Ornano et parfois en déplacement, ça rythme la vie. Donc la passion est là mais il faut rester vigilant et respecter les gestes barrières."

Le speaker a plusieurs fois rappelé les consignes : masque, distanciation entre groupes d'amis ou familiaux, pas d'autographe, et interdiction de rendre directement aux joueurs un ballon sorti de l'aire de jeu. Les ballons, justement, ont été régulièrement désinfectés par un intendant du club. 

Les supporters pouvaient suivre le match par petits groupes.
Les supporters pouvaient suivre le match par petits groupes. © Radio France - Esteban Pinel

Les supporters se sont pliés à ces règles et ont assisté à Caen - Paris FC "sans appréhension", confie Josian. "Il faut se faire au masque. C'est une première, mais sûrement par la dernière fois. Mais bon, on peut voir un match, c'est déjà ça." Un peu plus loin, Annick, elle, s'interroge : 

Le coronavirus nous embête beaucoup. Moi je revis là mais est ce que ça va continuer ?"

Sur le terrain, en tout, les joueurs, tous testés auparavant, n'ont pas semblé timorés par crainte du virus. Les duels ont été engagés. 

Une défaite pour commencer

D'un point de vue sportif, le SMC s'est donc incliné face aux Parisiens, 1-0. Florian Martin a transformé le penalty décisif peu avant la demi-heure de jeu. Un des rares temps forts d'une opposition typique de la pré-saison. "L'un des objectifs était de courir et de retrouver un semblant de compétition", a confirmé Pascal Dupraz. 

L'entraîneur caennais a donné du temps de jeu aux 24 joueurs qu'il avait retenus pour la rencontre. Sur ce total, pas moins de 16 ont moins de 22 ans. "On doit aider les jeunes à s'aguerrir au plus vite", a rappelé le technicien normand, au détour d'un nouveau message subliminal à ses dirigeants au sujet du projet sportif contrarié par la situation économique du club. 

Le jeune Kelian Nsona (numéro 46) a réalisé quelques percussions intéressantes sur son côté gauche, sans se montrer toutefois décisif.
Le jeune Kelian Nsona (numéro 46) a réalisé quelques percussions intéressantes sur son côté gauche, sans se montrer toutefois décisif. © Radio France - Esteban Pinel

En dépit de son envie de bien faire, Caen n'a donc pas trouvé la faille. Prochain test samedi 18 juillet face à Quevilly-Rouen-Métropole (National 1), toujours sur le terrain annexe de Venoix.

Fidèle à lui même, Pascal Dupraz a élevé plusieurs fois la voix pour encourager... ou recadrer ses joueurs.
Fidèle à lui même, Pascal Dupraz a élevé plusieurs fois la voix pour encourager... ou recadrer ses joueurs. © Radio France - Esteban Pinel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess