Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le Stade de Reims lance son projet Horizon 2020

mercredi 11 novembre 2015 à 13:13 Par Alexandre Audabram, France Bleu Champagne-Ardenne

Le club rémois a présenté mardi un projet de 56 pages dans lequel il détaille ses ambitions pour l’avenir. Des axes de développement tant économiques que sportifs avec l’objectif affirmé de faire grandir un peu plus l'institution

- @Stade de Reims

Reims, France

Le projet présenté mardi 10 novembre au centre de vie de Blériot est d’abord axé sur des acquis solides, principalement sur le plan financier et les structures. Si les résultats sportifs de ces dernières semaines n’ont pas permis de faire briller un peu plus la présentation, ce projet a été pensé pour donner des objectifs au club, à ses salariées et ses joueurs.

Jean-Pierre Caillot : un club de football est une entreprise et une entreprise se doit d'avoir un projet 

Jean-Pierre Caillot explique pourquoi le projet Horizon 2020 a été mis en place

Des bases solides

Avant de présenter l’avenir, le présent a permis d’installer les bases pour voir plus loin. Ainsi, le Stade de Reims est dans une situation financière saine avec un budget équilibré (34 millions d’euros) et des fonds propres qui permettent de vivre sans angoisse. Un confort auquel ne peuvent pas prétendre de nombreux clubs de Ligue 1. 

« Pendant que certains clubs passent devant la DNCG avec angoisse en fin de saison, c’est pour nous une formalité » se félicite le président Jean-Pierre Caillot. « Nous sommes dans une situation où nous n’avons pas besoin de vendre nos joueurs pour équilibrer nos finances » .

Une situation qui est également consolidée dans l’éventualité d’un « accident industriel », comme une descente en Ligue 2, qui pour le coup est à ranger dans la case des risques d’entreprise, que dans le projet proprement dit qui est bien au contraire axé sur le fait de pérenniser le club dans l’élite. Un excédent de 7,4 millions d’euros de capitaux propres a été présenté à l’issue de la saison 2014-2015 ce qui est une assurance non négligeable pour prévoir l’avenir.

@DR Stade de Reims - Aucun(e)
@DR Stade de Reims

Autre chiffre fort : le Stade de Reims n’est pas totalement dépendant des droits TV. Ils représentent seulement 53 % du budget aujourd’hui là où d’autres clubs de son calibre bâtissent leur budget en intégrant près de 70 % de l’argent fourni par les diffuseurs. 

Pour cela, le partenariat permet d’anticiper. 97 % des loges sont vendues, le plus gros partenaire représente 10 % du Chiffre d’Affaire ce qui permet de limiter les dégâts en cas de départ du principal sponsor. Les ventes de joueurs réalisées ces deux dernières saisons ont permis aussi d’en arriver là, des ventes choisies et non subies, plus dans la volonté de joueurs comme Gregorz Krychowiak de vivre un nouveau projet sportif.

Quel projet à horizon 2020

Fort de ses bases, le Stade de Reims souhaite se fixer de nouveaux objectifs. Pas forcement précis en matière de résultat, comme une participation en Coupe d’Europe souvent rêvée par les supporters. Telle perspective est difficile à programmer même si un parcours dans une Coupe Nationale est évoqué

Le principal point fort reste le budget. Attendre très vite les 40 millions d’euros de budget. Un chiffre pas si anodin. Aujourd’hui, les budgets dictent le classement de la Ligue 1. Les 7 plus gros budgets se partagent chaque saison les 7 premières plces. Et un budget de 40 millions représente une garantie théorique et statistique de maintien. Seul Monaco est descendu avec un budget supérieur à 40 millions d’euros lors des dernières saisons. Un tel budget peut permettre de mieux se développer et aussi rivaliser pour attirer des joueurs de niveau supérieur.

Pour cela, le club compte entre autre sur des rentrées plus importantes de droits TV. La répartition et la ventilation des droits ne profitent pas aux jeunes clubs de Ligue 1 comme le Stade de Reims. Il faut avoir participé à 5 championnats de Ligue 1 consécutifs pour obtenir un part dite de notoriété. Si le club de maintien en Ligue 1, il pourra bénéficier d’une manne financière plus importante à l’issue de la saison 2016—2017.

Le club souhaite séduire plus de partenaires nationaux et aussi diversifier ses sources de revenus à travers des séminaires d’entreprises ou des opérations commerciales lucratives.

La billetterie et le merchandising seront également une source. En mettant en place des moyens et des réflexions pour augmenter le taux de remplissage du stade. Et un objectif clair : afficher guichets fermés pour un tiers des matches de Ligue 1. Parmi les leviers évoqués pour y parvenir, toucher un public drainé par l’activité touristique de Reims, faire grossir la communauté de fans et d’abonnés, et prendre le tournant de la révolution digitale en intégrant les objets connectés dans les prestations proposées.

@DR SDR - Aucun(e)
@DR SDR

Sportivement, l’objectif est de s’installer dans le top 10 de Ligue 1 en intégrant les jeunes du centre de formation, retarder le départ des meilleurs éléments comme cela a été le cas avec Gregorz Krychowiak et Aïssa Mandi. Cibler en amont les joueurs souhaités, ce qui passe bien sûr par le fait de limiter le risque de quitter la Ligue 1 très tôt dans la saison.

Enfin, le club a annoncé qu’une boutique permanente serait bientôt ouverte en centre-ville sur le parvis de la Cathédrale.

Le Stade de Reims a donc fixé un cap à horizon 2020 avec une volonté de grandir et se donner des défis. Le premier passe évidemment par un maintien en Ligue 1 qu’il s’agira de relancer dès samedi 21 novembre à Montpellier.

Hungaria va équiper le Stade de Reims

Hungaria équipera le Stade de Reims à partir du 1er juillet 2016 - Aucun(e)
Hungaria équipera le Stade de Reims à partir du 1er juillet 2016 - DR Hungaria / Stade de Reims

L’équipementier français revient dans le football, mais aussi le rugby et le basket. Une nouveau développement d’une marque qui avait disparu. Au Stade de Reims, Hungaria a la volonté de respecter les valeurs et l’image du club.

Trois questions à Pierre Arcens, président de Hungaria.

Pierre ARCENS, Président de HUNGARIA - Aucun(e)
Pierre ARCENS, Président de HUNGARIA - @DR Hungaria

Pierre Arcens, que représente ce partenariat pour Hungaria ?_

C’est une entente spontanée entre les personnes des deux entités. C’est aussi un patrimoine et une date anniversaire commune (1931) qui ont fait que – comme on dit dans le jargon anglais – le storytelling a été plus facile. L’important pour Hungaria est d’être à la fois moderne et totalement tourné vers les nouvelles technologies et les nouvelles possibilités qu’offre le marché à l’heure actuelle et aussi valoriser notre patrimoine et notre histoire. Sur ces points, nous nous sommes retrouvés avec le Stade de Reims avec des parallèles importants sauf que le club a 12 ans d’avance sur nous qui avons repris le développement de la marque il y a 12 mois.

Quelle histoire commune souhaitez-vous désormais écrire ?

Tout d’abord, on revient dans le partenariat sportif en 12 mois en ayant un club pro de basket (SLUC Nancy), un de rugby TOP 14 (La Rochelle) et donc un de football de Ligue 1 auquel ont peut ajouter Charleroi en Belgique. Dans l’histoire des marques des sports, on est les seuls en première année de développement à être présents sur toutes ces disciplines. Quand vous êtes une marque de sport, il faut montrer que vous êtes une marque de sport en étant sur les terrains de sports, ce sera donc le cas. Et l’on souhaite donc associer notre marque à l’histoire et aux projets du Stade de Reims tout en respectant l’histoire et le projet du club.

Pierre Arcens détaille le futur maillot du Stade de Reims

Comment sera le prochain maillot du Stade de Reims ?_

Il y aura trois versions comme c’est le cas pour les clubs de football. Mais, il sera avant tout rouge et blanc. Si vous prenez l’histoire des maillots du Stade de Reims sur les 10 à 15 dernières années, il y a toujours eu un petit peu de blanc par ci, un bout de rouge par là, des ornements des différents sponsors sur les manches. Le nôtre, il va être pur. Il va être rouge et blanc sans aucun ornement, avec un petit col polo assez chic, une bande bleu blanc rouge sur le retour de manche pour symboliser notre marque française et la France avec Reims. 

Je pense qu’il va raviver les souvenirs car ce sera le maillot le plus pur qu’aura jamais eu le Stade de Reims depuis 15 ans. On voulait respecter les supporters et le club à travers ce maillot et le principal était de s’inspirer des racines du club. J’ajoute que le maillot sera présenté officiellement le 1er juillet 2016 (1) et il sera disponible immédiatement dans toutes les tailles, du 6 mois au XXXXXL !_

(1) Le contrat avec HUMMEL arrivant à terme au 30 juin 2016, il est impossible contractuellement de lancer la collection HUNGARIA / Stade de Reims avant l’échéance.

Aucun(e)

http://hungariasport.com/fr/