Football

Le Stade de Reims tombe au sommet du Rocher

Par Damien Canivez, France Bleu Champagne-Ardenne vendredi 21 février 2014 à 12:58 Mis à jour le dimanche 23 février 2014 à 0:19

Grzegorz Krychowiak à la lutte avec Valère Germain
Grzegorz Krychowiak à la lutte avec Valère Germain © Cyril DODERGNY - MaxPPP

Ce vendredi, le Stade de Reims est repartit malheureux de la Principauté. Les Rémois se sont inclinés 3 buts à 2 face aux Monégasques, deuxièmes du championnat de Ligue 1.

 

Malgré la défaite, le Stade de Reims peut bomber le torse. La première période ne renvoyait pourtant pas le reflet d'une équipe rémoise capable de rivaliser avec le géant monégasque . Dès les premières minutes du match, les quelques balles perdues en milieu de terrain montrent que les hommes de Claudio Ranieri ne laisseront pas passer l'ombre de la moindre occasion de but. La mauvaise relance de Florent Ghisolfi à la 5e minute aurait pu déboucher sur une ouverture du score de Monaco .

Pressing intense sur le porteur du ballon

Il n'aura pas fallu attendre beaucoup plus longtemps pour voir le compteur but se débloquer. Trois minutes plus tard, Joao Moutinho tire un corner sur Valère Germain au premier poteau. L'attaquant monégasque s'impose dans la surface rémoise et envoie une tête croisée parfaite dans les filets de Johny Placide . Grâce à un pressing intense sur le porteur du ballon, les Monégasques ont géré avec beaucoup d'expérience leur fin de première mi-temps. Mené, Reims s'est tout de même illustré par des combinaisons plutôt efficaces.

Monaco baisse la tête, l'euphorie gagne les Rémois

A l'image de ses deux dernières rencontres, c'est une équipe rémoise plus entreprenante qui est revenue sur la pelouse. A la 53e minute, tel un attaquant, Prince Oniangue s'invite dans la surface de réparation monégasque. Parfaitement servi par Odaïr Fortes , le milieu franco-congolais envoie une frappe ras de terre dans les buts de Danijel Subasic . Après ce but, Monaco baisse la tête et l'euphorie gagne quelques minutes les acteurs rémois.

Prince Oniangue fait trembler les filets adverses

Mais ils sont vite refroidis par une équipe monégasque motivée à l'idée de revenir à 2 points du Paris Saint Germain. A la 63e minute, hors de la surface de réparation rémoise, Jérémy Toulalan frappe ras de terre. La balle trompe Johny Placide sur sa droite. L'entrée de Lucas Ocampos a donc été favorable à l'équipe du Rocher. Mais la réponse rémoise ne se fait pas attendre. Huit minutes après le deuxième but pour Monaco, Prince Oniangue fait trembler une nouvelle fois les filets adverses suite à une mauvaise sortie de Danijel Subasic .

Les Monégasques accélèrent en fin de rencontre

Coup de tonnerre pour le Stade de Reims à la 84e minute. Aïssa Mandi est renvoyé aux vestiaires suite à une grosse faute sur Layvin Kurzawa . Le défenseur rémois, voulant reprendre le ballon, s'est essuyé les crampons sur le torse du joueur de l'AS Monaco. En supériorité numérique, les Monégasques accélèrent en fin de rencontre. Sur le gong, à la 95e minute, James Rodriguez frappe sur le montant de Johny Placide et le poteau renvoie la balle dans les pieds de Layvin Kurzawa . Le défenseur monégasque offre sans difficulté la victoire à ses coéquipiers. Grâce aux trois points empochés ce vendredi, le club de la Principauté peut titiller le leader parisien.Le Stade de Reims, lui, restera septième du tableau. Sauf si Bastia l'emporte 5 buts à 0 face à Saint-Etienne.

 

resume monaco-reims - Résumé FOOT