Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Football

Le Stade Malherbe sans Frédéric Guilbert mais avec Enzo Crivelli pour défier Toulouse

vendredi 13 avril 2018 à 14:49 Par Esteban Pinel, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le Stade Malherbe de Caen sera privé de son latéral Frédéric Guilbert, suspendu, ce samedi pour la venue de Toulouse en Ligue 1. En revanche, l'attaquant Enzo Crivelli revient de blessure pour un match que Caen doit "gagner", a martelé son entraîneur Patrice Garande.

Patrice Garande, ici lors du match aller au Stadium de Toulouse, perdu 0-2.
Patrice Garande, ici lors du match aller au Stadium de Toulouse, perdu 0-2. © Maxppp - Michel Viala

Caen, France

C'est une nouvelle balle de maintien en ligue 1 pour le Stade Malherbe ou, du moins, l'occasion de faire un grand pas vers l'objectif. Ce samedi, à d'Ornano, Caen reçoit Toulouse pour le compte de la 33e journée de championnat, avec une consigne sans équivoque : "gagner le match". L'entraîneur caennais Patrice Garande ne peut pas être plus clair avant cette rencontre face à un concurrent direct.

Pour ce faire, le technicien malherbiste pourra compter sur le retour de l'attaquant Enzo Crivelli, touché pendant la dernière trêve internationale. "Il a encore une petite gêne mais il a participé aux séances d'entraînement dans leur intégralité. Il frappe normalement", précise Patrice Garande.

En revanche, toujours pas d'Adama M'Bengue, gêné par sa pubalgie, ni de Youssef Aït-Bennasser, en phase de reprise. "Il jouera une heure avec la réserve ce week-end, explique son entraîneur. Il ne jouera pas non plus contre Paris (en coupe de France, le 18 avril) pour respecter son protocole de reprise". Autre absent pour ce match face à Toulouse : Frédéric Guilbert. Le Manchois est suspendu pour accumulation de cartons jaunes.

Caen et Toulouse, deux équipes en plein doute

Caen, qui reste sur 4 défaites d'affilée (une première depuis 2011), doit remettre la marche avant pour assurer son maintien, pourtant en bonne voie après la victoire face à Strasbourg (2-0, le 4 mars). C'était avant cette série noire, notamment sur le plan défensif : depuis trois matchs, Malherbe encaisse les buts trois par trois. Le staff caennais a donc adapté sa préparation d'avant match.

On est revenu à des choses basiques et élémentaires à l'entraînement. On a beaucoup insisté sur nos manques défensifs. On recommence à prendre des buts. Et puis plus globalement, on a travaillé la mobilité, car nous ne sommes pas assez mobiles sur le terrain en ce moment." Patrice Garande

À quelques jours d'une demi-finale historique de coupe de France face au Paris-SG (mercredi 18 avril, 21h05), l'attaquant Christian Kouakou assure que"les joueurs ne pensent qu'au match de Toulouse". Et à la question d'un confrère qui lui demandait si ce match face aux Hauts-garonnais serait une bonne façon de préparer Paris, l'Ivoirien coupait : "Ce sera surtout une bonne façon de récompenser une bonne semaine d'entraînement".

Dans ce match de mal classés, la confiance sera un élément clé du match. "Les joueurs doivent avoir confiance en eux et en leurs partenaires, insiste Patrice Garande. Il faut de la solidarité et faire les choses. J'entends des gens qui me disent : "ça va le faire". Moi je préfère dire "On va le faire"."

En face, Toulouse reste sur une dynamique guère plus reluisante de huit matchs sans succès. Premiers non-relégables, les Violets sont dos au mur et se déplacent en terre hostile. Le TFC a en effet perdu les trois derniers Caen - Toulouse, sans marquer le moindre but.

Mais sans doute faudra t-il se méfier, côté caennais, d'une ancienne connaissance : Andy Delort, qui foulera la pelouse de d'Ornano pour la première fois depuis son départ houleux vers le Mexique à l'été 2016.

Retrouvailles ce samedi à 20h, avec l'avant-match dès 19h sur France Bleu Normandie et France Bleu Cotentin. 

Le groupe caennais : Rémy Vercoutre (g), Brice Samba (g) - Romain Genevois, Damien Da Silva, Alexander Djiku, Ismaël Diomandé, Vincent Bessat, Durel Avounou - Baïssama Sankoh, Jessy Deminguet, Stef Peeters, Julien Féret (cap), Jan Repas - Enzo Crivelli, Ivan Santini, Ronny Rodelin, Timo Stavitski, Christian Kouakou.