Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le TFC s'incline lourdement à Dijon et Pascal Dupraz est en colère

dimanche 26 novembre 2017 à 3:37 Par Paul Ferrier, France Bleu Occitanie

Un match catastrophique contre une jolie équipe bourguignone. Le TFC, en déplacement à Dijon, s'est incliné 3 à 1 ce samedi soir pour la 14e journée de Ligue 1.

Pascal Dupraz en conférence de presse après la défaite contre Dijon
Pascal Dupraz en conférence de presse après la défaite contre Dijon © Radio France - Paul Ferrier

Dijon, France

Des joueurs toulousains complètement à côté de la plaque. D'une faiblesse technique affligeante. Alors on peut se dire que si le TFC avait réussi à marquer le penalty obtenu dès la 5eme minute, tout aurait été différent.Mais Max Gradel l'a mal tiré et, comme dirait l'autre, avec des scies, on coupe du bois. Tout ça pour dire que le TFC a été nul, même s'il se sont un peu réveillés en fin de match. Grâce notamment à l'entrée d'Andy Delort qui a marqué le but Toulousain (71eme) sur un service, un centre, de Corentin Jean. Cette défaite leur fait perdre 4 places au classement. "Dans les vestiaires, les joueurs avaient la tête basse", souffle Corentin Jean, l'attaquant toulousain à l'issue de la partie.

Abattu ou pas abattu ?

Quand Pascal Dupraz est arrivé en conférence de presse d'après match, il avait le regard de la personne qui se retient mais qui a envie d'exploser. Au coup de sifflet final, il est resté prostré sur son banc. Soufflé. Il n'a pas rejoint ses joueurs dans le vestiaire. Il ne peut donc pas raconter l'ambiance qui y régnait. "J’espère qu'ils ne dansent pas",lance Pascal Dupraz. Pas vraiment, confie Alexis Blin, le milieu toulousain : "Ce soir on est abattu. Faut que chacun prennent ses responsabilités, que chacun se regarde dans une glace. Ce soir on était trop éparpillé pour être solide. On est pas une équipe."

"On est pas une équipe."

Sauf que, si Pascal Dupraz, le regard noir, ne veut pas que ses joueurs dansent, il ne souhaite pas non plus qu'il soient abattus. Mais que veut Pascal Dupraz alors ? "Il faut qu'ils se reprennent, tonne l'entraîneur toulousain.On a pas le droit d'être abattu à l'issue de la 14ème journée, quand on est joueur professionnel au TFC. L'abattement, c'est quand vous êtes à l'article de la mort, quand vous êtes malade, quand vous n'avez pas de boulot. Donc après faut arrêter de chouiner."

"Faut arrêter de chouiner."

Énervé, Pascal Dupraz s'en prend à Pierre Menez

C'est un tacle anticipé dans un jeu qui dure depuis longtemps. Cette fois Pascal Dupraz, sans doute pour se passer les nerfs, a anticipé les critiques du chroniqueur de la chaîne crypté.