Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Euro 2016 de football

Le Zénith de Dijon a vibré pour la finale de l’Euro 2016

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

Salle comble pour le Zénith de Dijon, où sur écran géant les supporters des deux camps ont vécu la finale de l’Euro et la défaite de la France face au Portugal.

Les supporters des Bleus, confiants avant le match
Les supporters des Bleus, confiants avant le match © Radio France - Jacky Page

Comme il l’avait fait pour la demi finale France-Allemagne, le maire de la ville et président du Grand Dijon François Rebsamen, avait convié les habitants à une retransmission gratuite de la finale France-Portugal. Pour cette finale France-Portugal de l’Euro 2016, le Zénith dijonnais a ouvert ses portes à 19h et des centaines de fans attendaient depuis un bon moment déjà à l’entrée, sous un soleil de plomb.

Dans une ambiance bon enfant, la foule colorée affichait en général les couleurs françaises, sur des perruques, des chapeaux, des écharpes et bien sûr des drapeaux. Mais d’autres n’hésitaient pas à se draper dans un drapeau rouge et vert du Portugal, au risque de se faire huer par les supporters des Bleus. Steven, 18 ans, agitait un fanion tricolore français, tout en affichant autour du cou une écharpe aux couleurs portugaises. « Ce soir, peu importe qui gagne, je suis gagnant, je suis Franco-portugais. »

"Ronaldo est sorti, on va devenir champions d'Europe"

Un ban bourguignon pour saluer la présentation de l'Équipe de France, et Anthony Buonocore, qui a été speaker officiel de l'Euro 2016 au stade de Lille, et qui officie au DFCO, a donné le coup d’envoi de la retransmission. L’écran géant s'est allumé. Une vingtaine de minutes plus tard, Ronaldo, ballon d'or au genou d'argile a quitté le terrain sur une civière. Mais le gardien de son équipe, Rui Patricio, a réduit à néant toutes les tentatives françaises. La première mi-temps s'est achevée sur un score vierge, laissant les deux camps sur le sentiment d’une situation compliquée.

Antoine, fanion tricolore en main, voyait dans la sortie de Ronaldo une chance à saisir pour la suite du match. "On va sortir le grand jeu et on va être champions d'Europe". A la reprise, les deux équipes n’ont rien lâché, le temps s’est écoulé et on commençait à envisager une séance de tirs aux buts. Et puis la foule a poussé une clameur. Un tir de Gignac a filé vers les cages portugaises. Mais la balle a été repoussée par le poteau. C’était encore raté.

But pour le Portugal, dans le camp français, c'est le choc. - Radio France
But pour le Portugal, dans le camp français, c'est le choc. © Radio France - Jacky Page

"Les Français ont été asphyxiés"

A la 110e minute le Portugal a ouvert le score par Eder. Les supporters des Bleus ont encaissé le choc, ceux des Portugais exultaient. Quelques minutes plus tard, c'était la délivrance pour les Portugais. Ils tenaient enfin leur coupe, qu’ils ont célébrée par un concert de klaxons en centre-ville. Dans le camp français en revanche, c’était la déception, résumée par Antoine : « Je pensais vraiment qu’avec la finale de la coupe d’Europe à domicile on allait remporter cette coupe, et je suis dégoûté. » Un autre supporter ajoutait : « je suis d’autant plus déçu que depuis le début de l’Euro les Portugais ne m’avaient pas convaincu par la beauté de leur jeu. Ce qui a fait la différence, c’est le réalisme des Portugais qui n’ont pas lâché. Sur la touche, Ronaldo a été le deuxième coach. Il a poussé son équipe. Les Français ont été asphyxiés. »

La communauté portugaise fête son titre européen place Darcy. - Radio France
La communauté portugaise fête son titre européen place Darcy. © Radio France - Jacky Page
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu