Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Lebo Mothiba après la victoire de Strasbourg face à Nîmes: "j'ai essayé, j'ai essayé et j'ai enfin marqué !"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le Racing s'est lâché. Les footballeurs strasbourgeois ont écrasé Nîmes 4 à 1 ce samedi. C'est leur quatrième victoire consécutive à la Meinau, la plus large de la saison. À l'image de leur attaquant, Lebo Mothiba, ils ont fait preuve enfin d'efficacité.

Mothiba et Ajorque, un duo d'attaquants strasbourgeois en grande forme face à Nîmes
Mothiba et Ajorque, un duo d'attaquants strasbourgeois en grande forme face à Nîmes © Maxppp -

Strasbourg, France

Le Racing a acquis ce succès 4 à 1 grâce à un doublé de Lebo Mothiba, un but de Ludovic Ajorque et un coup-franc en pleine lucarne de Dimitri Liénard. En panne de réussite depuis le début de la saison, Lebo Mothiba a enfin ouvert son compteur buts en inscrivant ce doublé sur deux passes décisives de Ludovic Ajorque : "J'ai essayé, j'ai essayé, le gardien a fait deux arrêts, mais j'ai continué, puis j'ai enfin marqué, se réjouit Lebo Mothiba, au sourire plus rayonnant que jamais. Merci à Ludo qui m'a fait deux bonnes passes. On a fait un très bon match, je suis content. La confiance revient".

"On a fait une très grosse première mi-temps et avec un peu plus de maîtrise et de réussite, on peut plier le match à la mi-temps, analyse le chouchou de la Meinau, Dimitri Liénard. Après la pause, on se relâche et ça ne pardonne pas: on prend un but. Le coup franc que je marque, c'est à l'image du coup franc en National contre Colmar, où je sais exactement ce que je veux faire, la frapper fort au deuxième poteau et, avec l'aide du public, il est retombé dans la lucarne. On marque quatre buts, c'est très bien pour tout le monde, c'est très bien pour les attaquants. Si on veut vraiment passer un cap, il faut être tueur à chaque fois. On est sur un bon rythme, le travail paye, il ne faut pas lâcher. On est capables de faire un match extraordinaire et la semaine suivante de passer à travers".

L'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey refuse de parler de match référence, même s'il est très satisfait de la prestation de ses joueurs : "On a fait un bon match avec pas mal d'intensité, on est mieux physiquement. On a fait une très très bonne première mi-temps. Mis à part le poteau, les Nîmois n'ont jamais été dangereux. On menait 2-0 à la pause mais on aurait pu marquer d'autres buts. On fait un début de deuxième acte timide et on se fait surprendre un peu naïvement. L'expulsion du Nîmois nous facilite la tâche, on a plutôt bien géré ensuite. On est beaucoup mieux physiquement, il y a plus d'allant. Il y a tout ce qu'il faut pour satisfaire notre public. J'espère que ce genre de match va nous libérer un peu."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu