Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Les anciens joueurs auxerrois Ferreri et Casoni derrière l'Olympique de Marseille

mardi 15 mai 2018 à 19:41 Par Denys Baudin et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre et France Bleu

C'est un événement pour le football français. L'Olympique de Marseille dispute mercredi à Lyon la finale de la Ligue Europe, la petite coupe d'Europe. Les anciens champions d'Europe marseillais en 1993, qui sont passés par l'AJA, Bernard Casoni et Jean-Marc Ferreri soutiennent (évidemment) l'OM.

© Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

L'OM défie l'Atletico Madrid, deuxième du championnat espagnol, emmené par l'attaquant bourguignon et international français Antoine Griezmann, originaire de Mâcon. Un match qui sera très suivi dans l'Yonne où l'on compte pas mal de supporters marseillais. C'est le cas de Laurent, un sénonais qui a vu 3 des 4 premières finales de l'OM et qui croit en la fougue de cette équipe : "C'est le retour du grand OM, moi j'en ai vu depuis les années 60 des équipes de l'OM. Elles avaient de bons joueurs mais n'avaient pas ce petit truc qui amène la passion. Cette année on a _une équipe de guerriers_, on a un peu d'espoir."

Laurent croit en la fougue de l'OM

Mais l'OM peut-elle remporter la première Ligue Europe d'un club français? Bruno Blanzat a interrogé deux anciens champions d'Europe marseillais en 1993, qui sont passés par l'AJA. Et ils croient en cette équipe très appréciée. Pour Bernard Casoni, cette OM donne envie de la supporter, car elle montre de vraies qualités durant ses matches selon l'ancien entraineur auxerrois : "Cette équipe dégage de la générosité, de la fierté, elle est partie de loin et ne laisse pas indifférente, elle dégage quelque chose et on a envie de la supporter."

C'est une équipe qui ne laisse pas indifférente - Bernard Casoni

Jusqu'à sept millions de personnes ont regardé la demi-finale retour de l'OM il y a deux semaines. La popularité du club doit servir aux marseillais selon l'ancien icaunais Jean-Marc Ferreri, qui croit en un succès olympien : "L'Athlético a plus d'expérience, mais on a l'engouement. Les joueurs vont être à 2000%. Il y a une motivation plus forte côté OM, les finales se jouent au mental."

Les joueurs vont être à 2000% - Jean-Marc Ferreri

Et l'OM en a déjà disputé quatre, pour trois défaites. La seule victoire, en Ligue des champions, il y a vingt-cinq ans, face au Milan AC, Casoni et Ferreri la disputait. Et selon eux, il y a des similitudes avec la finale de ce soir. L'OM n'est pas favorite mais peut créer un nouvel exploit. Cette finale de Ligue Europe entre L'Olympique de Marseille et les espagnols de l'Athlético Madrid débute à 20H45. Elle sera à vivre en intégralité sur France Bleu lors d'une soirée exceptionnelle qui débute à 19H15.

Une finale se joue au mental