Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Les Bleus, champions du monde : les clubs de foot amateurs demandent un soutien des collectivités

lundi 16 juillet 2018 à 10:14 Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

C'est l'effet coupe du monde : de nombreux jeunes devraient s'inscrire dans les clubs de foot après la victoire des Bleus en finale. Des clubs qui n'ont pas toujours les moyens d'accueillir autant de jeunes.

La place Kléber en bleu blanc rouge pour la victoire des Bleus.
La place Kléber en bleu blanc rouge pour la victoire des Bleus. © Radio France - Aude Raso

Strasbourg, France

"La victoire des Bleus est aussi la récompense des bénévoles." Au lendemain de la victoire en coupe du monde, Ilan Blindermann le directeur général de la Ligue du Grand Est, salue sur France Bleu Alsace la prestation de l'équipe de France. Mais il tient aussi à rendre hommage "à tous les dirigeants de clubs amateurs qui travaillent sans compter toute l'année. Sans eux, le football français ne serait pas ce qu'il est."

Vers un boom des inscriptions dans les clubs de football ?

Dans les semaines à venir, ces clubs amateurs vont d'ailleurs devoir faire face à un afflux d'inscription, c'est l'effet coupe du monde. "C'est bien, c'est chouette, notamment pour l'image du football, pour tous ces enfants qui ont envie de faire du football. Mais c'est aussi compliqué pour nos clubs qui peuvent rencontrer des difficultés pour accueillir tous ces enfants," souligne Ilan Blindermann. Des clubs qui ont besoin de plus de moyens et de nouvelles structures. "Pour former des éducateurs pour encadrer tous ces enfants, pour plus d'infrastructures, les créneaux sur les terrains, les vestiaires."