Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Les Chamois niortais s’entraînent sans Pascal Plancque, sous le regard de leurs supporters

-
Par , France Bleu Poitou

Les Chamois niortais ont retrouvé l'entraînement ce lundi matin mais sans Pascal Plancque. Le coach et le club ont mis fin à leur collaboration ce dimanche, après l'élimination des Deux-Sévriens en Coupe de France par les amateurs de la Saint-Pierroise. Les supporters réagissent.

Ces supporters des Chamois niortais restent optimistes
Ces supporters des Chamois niortais restent optimistes © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Paul, supporter fidèle de chez les fidèles regarde Jean-Philippe Faure mener l'entrainement des Chamois niortais ce lundi matin sur le terrain annexe de René-Gaillard, philosophe. "On est presque habitués", commente-t-il. En effet, Jean-Philippe Faure, adjoint de Pascal Plancque et figure du club des Deux-Sèvres a déjà fait trois fois l'intérim à la tête de l'équipe suite à des départs de coachs. Carl Tourenne, autre homme clé des Chamois, est à nouveau à ses côtés ce lundi matin.

Il fallait peut-être un choc psychologique

Paul va regretter Pascal Plancque "en tant qu'homme. Mais il fallait peut-être un choc psychologique vis-à-vis des joueurs". Cette instabilité des coachs ces dernières années, ce supporter à du mal à l'expliquer. "Peut-être que le recrutement n'est pas suffisamment fort en début de saison". Cette saison, il parle aussi de la "malchance" et "des blessés".

Le président ne pense qu'à lui, à faire du profit

Un départ de Pascal Plancque nécessaire pour Yves, un autre supporter historique qui pointe lui du doigt les responsables des Chamois niortais. "Ce club est mal encadré", lâche ce Niortais qui passe toujours aux entraînements même s'il n'est plus abonné aux matches. "Le président Karim Fradin ne pense qu'à lui, à faire du profit, à engager des petits jeunes prometteurs mais qui n'ont pas le niveau", poursuit Yves. "Il faut que ces jeunes apprennent à jouer avec des anciens. Mais dès qu'on a un gars prometteur qui est prêt à faire quelque chose on le vend. Pourquoi ? Pour faire du profit".

Il n'est pas tendre sur la situation des Chamois, éliminés en Coupe de France et 18e au classement des Ligue 2. "On est dans la galère et on aura du mal à s'en sortir", estime Yves. Paul lui est "optimiste, comme on est au fond du trou on a plus qu'à donner un gros coup de pied et on remonte". Il attend le recrutement d'un coach "à poigne" et de nouveaux joueurs. "On a besoin d'un attaquant et d'un milieu de terrain qui soit le patron de l'équipe". Mais pour l'instant côté mercato "ça n'a pas l'air de trop bouger", regrette-t-il.

Prochain match des Chamois ce vendredi 10 janvier en Ligue 2 avec la réception du Havre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu