Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 : les Chamois Niortais s'inclinent 2-0 à Châteauroux

-
Par , France Bleu Poitou

Niort a encaissé sa première défaite de la saison et perd sa place de leader en cette 6e journée de Ligue 2. Sous le vent et la pluie, les hommes de Sébastien Desabre n'ont pas trouvé la solution ce samedi. Kévin Tormin et Rémy Mulumba sur coup franc ont marqué pour Châteauroux.

La Berrichonne de Châteauroux et Les Chamois niortais s'affrontaient ce samedi.
La Berrichonne de Châteauroux et Les Chamois niortais s'affrontaient ce samedi. © Maxppp - Thierry Roulliaud

Un déluge, du vent, 1.920 spectateurs et une première défaite pour les Chamois cette saison. Il aura fallu attendre la 6ème journée de Ligue 2 pour voir Niort chuter en championnat. Défaite 2-0 qui a une conséquence directe : les Poitevins quittent le podium.

Les Chamois, limités, avec de trop nombreuses absences, malgré leur générosité et plusieurs occasions, ont subi le pressing berrichon et ne sont pas parvenus à renverser leur adversaire. 

Le jeune Tormin (qui ne devait pas être conservé cet été dans l'Indre mais qui a été titularisé ce soir !) ouvre la marque à la 37ème contre le cours du jeu sur un contre éclair, servi par Chouaref dans la profondeur. Il remporte son duel face au gardien Emyl Leclercq en glissant la balle sous son bras. En seconde période, Mulumba fait le break. Son coup franc finit dans la lucarne.

Le joueur niortais : Emyl Leclercq

Sur les deux buts, le jeune Leclercq, 17 ans, ne peut rien ou presque. Mais pour le reste, il a été au four et au moulin, multipliant les parades. Le score aurait ainsi pu être beaucoup plus lourd sans lui. Auteur d'une très belle prestation, encourageante pour la suite, il a reçu de nombreuses louages méritées de l'adversaire comme de ses coéquipiers.

Place désormais à la trêve internationale avant la réception de Caen dans quinze jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess