Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les chances de médailles héraultaises aux Jeux olympiques de Tokyo

Par

Quatorze athlètes tricolores originaires de l'Hérault ou licenciés dans le département participent aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo cet été. Tour d'horizon des chances de médailles, parmi eux.

Plusieurs sportifs et sportives pourraient ramener des médailles à l'Hérault Plusieurs sportifs et sportives pourraient ramener des médailles à l'Hérault
Plusieurs sportifs et sportives pourraient ramener des médailles à l'Hérault © AFP - Fotor, AFP et Maxppp

Au total, 378 sportifs français ont volé jusqu'en Asie, pour participer aux JO. L'Hérault espère briller à Tokyo, représenté par quatorze athlètes tricolores originaires ou licenciés dans le département, dans onze disciplines différentes, aussi bien dans les Jeux Olympiques que Paralympiques. On peut même grimper à 46 athlètes, 20 femmes et 26 hommes, si l'on compte les étrangers ou ceux qui s'entraînent à Montpellier sans pour autant y être licenciés. 

Publicité
Logo France Bleu

Décathlon

  • Kevin Mayer : il domine la scène mondial mais n'a pas encore décroché l'or olympique. Récompensé par l'argent à Rio, en 2016, le montpelliérain qui a changé de coach et de méthode , il y a un an, veut désormais touché le graal. 

Les autres athlètes Montpellier :  Katarina Johnson Thompson (Angleterre) ; Rénelle Lamote (France) ; Floria Gueï (France) ; Brigitte Ntiamoah (France) ; Jean-Marc Pontvianne (France) ; Pierre Le Corre (France) ; Cassandre Beaugrand (France) ; Léonie Periault (France)

Football

  • Téji Savanier : footballeur du MHSC, le milieu de terrain de 29 ans porte pour la première fois le maillot de l'équipe de France et espère sortir de la poule dans laquelle les Bleus de Sylvain Ripoll ont été placés (Japon, Mexique, Afrique du sud). 

L'autre footballeuse du MHSC : Mary Fowler (Equipe Nationale d’Australie)

Natation 

  • David Aubry : le jeune nageur (24 ans) du Montpellier Méditerranée Métropole UC Natation, entraîné par Philippe Lucas, s'alignera sur 800 m nage libre et sur 10 km en eau libre.

Les autres nageurs s'entraînant à Montpellier : Sharon Van Rouwendaal (Pays-Bas, 200m dos + 10km eau libre) ; Anastasia Kirpichnikova (400m + 800m + 1500m nage libre + relais russe + 10km eau libre) ; Gergely Gyurta (1500m nage libre) ; Samantha Arevalo AREVALO (eau libre 10 km) ; Hector Pardoe (10km eau libre) ; Margaux Fabre (sauvetage) ; Marc-Antoine Olivier (eau libre) ; Lara Grangeon (eau libre) ; Anna Egorova (400m + 800m nage libre + relais 4x200 nage libre) ; Krystyna Panchysho (10km eau libre)

Basket-ball

  • Ana-Maria Filip et Mamignan Touré : les deux joueuses du BLMA tenteront de remettre sur le podium une sélection vice-championne olympique à Londres en 2012 et championne d'Europe en 2018 et 2019, dans le basket à trois. 
  • Diandra Tchatchouang : la capitaine du BLMA, vice championne d'Europe en juin dernier, voudra elle aussi remettre le basket français à cinq sur le podium, comme en 2012, à Londres, où les françaises avaient décroché l'argent. 

Les autres basketteuses du BLMA : Ana Dabovic (Serbie) ; Julie Allemand (Belgique)

Cyclisme 

  • Anthony Jeanjean : alors que sa discipline, le BMX freestyle, fait son apparition sur la scène olympique, le biterrois débarque à Tokyo avec une jolie carte de visite : un sacre européen acquis en 2019, lui qui est aussi double champion de France en titre. 

Les autres cyclistes de Montpellier : Istvan Caillet (France) ; Victor Koretzky (France)

Haltérophilie

  • Gaëlle Nayo-Ketchanke : multi médaillés sur la scène européenne et vice-championne du monde il y a quatre ans, l'athlète de Clermont l'Hérault vise à 33 ans une première distinction olympique pour ses derniers JO, chez les moins de 87kg. 

Handball 

  • Hugo Descat, Valentin Porte et Melvyn Richardson : les trois gaillards du Montpellier Handball veulent reconquérir le titre pour ces Jeux Olympiques de Tokyo, cinq ans après l'argent obtenu face au Danemark, au Brésil, même si les dernières grandes échéances ont été plus difficiles que dans le passé. 

Les autres handballeurs du MHB : Lucas Pellas (Suède) ; Frederic Pettersson (Suède) ; Alexis Borges (Portugal) ; Lucas Moscariello (Argentine) ; Diego Simonet (Argentine)

Tir 

  • Clément Bessaguet : le douanier montpelliérain âgé de 30 ans, qui s'entraîne dans la Garrigue au nord de Marseille, pourrait être l'une des jolies surprises de ces JO pour le clan français et pour son département de l'Hérault. Numéro trois mondial du tir de vitesse à 25m, avant la pandémie, il est l'un des grands bonhommes de sa discipline. 

Volley-ball

  • Nicolas Le Goff : médaillée de bronze lors de la Ligue des Nations, cette année, la France n'est pas un favori au podium des Jeux Olympiques. Mais pourquoi pas imaginer le central de Montpellier et les Bleus, vainqueurs de la Ligue Mondiale 2017 et du championnat d'Europe 2015, tirer leur épingle du jeu ? 

Les autres volleyeurs du Montpellier Volley : Ezequiel Palacio (Argentine) ; Nicolas Mendez (Argentine) ; Ryan Sclater (Canada)

Rugby fauteuil

  • Brice Maurel : passionné de foot depuis qu'il est enfant, Brice Maurel brille finalement dans le rugby. En fauteuil depuis un accident de travail en 2013, l'international emmènera sa ville de Maugio et son club de Montpellier Handi Rugby - Les Sharks avec lui, au Japon. 

Montpellier, c'est aussi là que s'entraîne et joue Rachel Moret (Suisse) en tennis de table. 

Publicité
Logo France Bleu