Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les communistes lancent une pétition pour un stade Nelson Mandela à Bordeaux

-
Par France Bleu Gironde

Vincent Maurin, le chef de file des élus PC à la ville, propose que le futur grand stade de Bordeaux-Lac porte le nom de l'ancien président sud-africain, symbole de la lutte anti-apartheid. Pour appuyer sa demande, une pétition a été lancée sur Internet.

Vue extérieure du futur Grand Stade de Bordeaux
Vue extérieure du futur Grand Stade de Bordeaux © Radio France - mairie de Bordeaux

Vincent Maurin, le président du groupe communiste au Conseil Municipal de Bordeaux, a fait cette suggestion lors de la séance du 24 juin : il souhaite que le futur Grand Stade de Bordeaux, actuellement en construction dans le quartier du Lac, porte le nom de Nelson Mandela, toujours entre la vie et la mort dans un hôpital de Prétoria. L'élu bordelais entend ainsi rendre hommage à travers lui à la lutte du peuple d'Afrique du Sud contre l'apartheid.

"Cet homme a été immense , et la leçon que nous a donnée la lutte pour sa libération le fut tout autant. Quel meilleur ambassadeur pour la ville et les valeurs sportives que Mandela?"

Alain Juppé, le maire de Bordeaux, a opposé une fin de non-recevoir à cette proposition, arguant que "c'était impossible". Ce qui n'empêche pas le conseiller municipal PC de poursuivre son combat, en dénonçant "la merchandisation du sport " et le "foot-business ". Le nouveau Stade de Bordeaux pourrait en effet porter le nom d'une entreprise, dans le cadre du PPP (Partenariat Public-Privé).

Vincent Maurin dénonce cette pratique du "naming", et il prend l'exemple de Lille , qui a finalement décidé de donner à son nouveau stade le nom de Pierre Mauroy.

 

"Ce sera un formidable ambassadeur, plutôt que le nom d'une marque"

Pour appuyer sa demande, les élus communistes bordelais lancent une pétition en ligne.

"Les supporters des Girondins ne voient pas le rapport entre Bordeaux et Mandela"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu