Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Les Girondins de Bordeaux constatent un effet Laurent Koscielny sur les ventes de billets

-
Par , , France Bleu Gironde

30 à 35 000 personnes sont attendues dans les gradins du Matmut Atlantique à Bordeaux pour le premier match de la saison de L1 à la maison face à Montpellier samedi. Le tarif unique de 9 euros a bien aidé à remplir le stade. Mais il y a aussi un effet Laurent Koscielny, expliquent les Girondins.

Le virage sud du Matmut Atlantique à Bordeaux
Le virage sud du Matmut Atlantique à Bordeaux © Radio France - Justine Hamon

Bordeaux, France

C'est la recrue phare du mercato estival des Girondins de Bordeaux, la curiosité de ce début de saison : le défenseur international de presque 34 ans Laurent Koscielny, en provenance d'Arsenal. Depuis son arrivée, la billetterie s'est emballée à entendre Antony Thiodet, le directeur commercial des Girondins de Bordeaux. "Le jour de la signature de Koscielny, sur Internet par exemple, par rapport à ce qui se passe habituellement, on a constaté +30% sur la vente des billets, puis encore +25% le jour d'après et encore +15% le troisième jour. Donc il y a eu un impact, mais finalement assez relatif. Il y a eu un impact pour ceux qui savent qui est Koscielny. Les footeux. Cette signature a eu moins d'effet sur les autres publics que l'on vise et qui nous intéresse. C'est là-dessus que l'on doit travailler".

Antony Thiodet " oui il y a eu un impact, mais sur les footeux uniquement, et on doit reconquérir un public plus large"

10 600 abonnés à ce jour. Mieux que la saison dernière.

Malgré les résultats très décevants la saison passée (14e de Ligue 1) et lors des matches amicaux de préparation cet été, les chiffres des abonnements sont plutôt encourageants pour le moment selon le club : 10 600 comptabilisés à ce jour. C'est plus que l'an dernier à la même date (8900). Objectif affiché par la direction des Girondins de Bordeaux : augmenter la fréquentation du stade de 20% cette saison.