Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Les Girondins de Bordeaux passent à l'heure américaine

lundi 5 novembre 2018 à 15:19 Par Camille Huppenoire, France Bleu Gironde et France Bleu

Après plusieurs reports, la finalisation de la vente des Girondins de Bordeaux doit avoir lieu ce mardi à Paris. Le président de GACP, nouveau propriétaire, se rendra ensuite directement à Bordeaux. Une rencontre avec le personnel est notamment prévue.

Joseph DaGrosa (g.), à l'issue de sa première rencontre avec Alain Juppé, le 13 septembre dernier.
Joseph DaGrosa (g.), à l'issue de sa première rencontre avec Alain Juppé, le 13 septembre dernier. © Radio France - Mélanie Juvé

Bordeaux, France

Cette fois-ci devrait être la bonne. Reportée de 15 jours pour un problème de "mise à disposition des fonds", la finalisation de la vente des Girondins de Bordeaux doit avoir lieu ce mardi à Paris, dans un cabinet d'avocats. Ce "closing" permettra aux investisseurs américains GACP et King Street de devenir les nouveaux propriétaires du club. La fin d'un feuilleton démarré en mars dernier et le début d'une nouvelle ère que les fonds d'investissement américains ont déjà commencé à préparer, notamment en confirmant Frédéric Longuépée au poste de président du club.

Joseph DaGrosa attendu au Haillan le lendemain du "closing"

Après ce passage de témoin entre M6, propriétaire depuis 19 ans des Girondins de Bordeaux, et les Américains GACP et King Street, Joseph DaGrosa se rendra à Bordeaux, selon 20 Minutes. Attendu au Haillan dans la foulée du "closing", il va rencontrer le personnel et le groupe professionnel. Car les 250 salariés du club s'interrogent : le propriétaire américain compte-t-il réduire la voilure dans les bureaux administratifs ? Gardera-t-il les prestataires de service travaillant pour le club ? La stratégie de communication devrait également être évoquée, alors que GACP a déjà supprimé Girondins TV cet été.

Quels noms pour les postes stratégiques ?

S'ils n'ont pas encore officiellement les clés du Haillan, les investisseurs américains n'ont pas chômé en coulisses. Leur premier objectif, placer leurs hommes aux postes stratégiques. Jacques d'Arrigo, directeur commercial et communication, devrait conserver son poste. L'avenir est plus incertain pour le directeur général délégué Alain Deveseleer et le directeur sportif Ulrich Ramé. Ce dernier pourrait être remplacé par Eduardo Macia, chargé du recrutement pour le club anglais de Leicester, et dont le nom revient avec insistance.

Le futur président des Girondins de Bordeaux est lui déjà connu : Frédéric Longuépée, ancien gymnaste de haut niveau. Actuellement au comité d'organisation des JO 2024, il va être libéré de ses obligations et pourrait être officiellement présenté ce jeudi, lors de la conférence de presse de Joseph DaGrosa, qui précédera le match de Ligue Europa face au Zénith Saint-Pétersbourg.