Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le retour sur info de France Bleu Belfort Montbéliard

Les héros de l'ASM Belfort, un an après leur épopée en coupe de France

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

C'était il y a un an. L'ASM Belfort échouait en quart de finale de la coupe de France face à Rennes dans un stade Bonal plein à craquer. La fin d'une formidable épopée qui a fait vibrer tout le nord Franche-Comté. Les acteurs de l'époque sont toujours là en 2021. Plus déterminés que jamais.

Les footballeurs de l'ASM Belfort ont fait vibrer tout le nord Franche-Comté avec leur formidable parcours en coupe de France en 2020
Les footballeurs de l'ASM Belfort ont fait vibrer tout le nord Franche-Comté avec leur formidable parcours en coupe de France en 2020 © Maxppp - Lionel Vadam / Est Républicain

C'était il y a un an, le 11 février 2020, les footballeurs amateurs belfortains échouaient en quart de finale de la coupe de France. Battus 3 à 0 par les professionnels de Rennes devant 20 mille supporteurs rassemblés au stade Bonal de Sochaux. Une élimination mais une immense fierté surtout pour les joueurs. Alors, un an plus tard, que sont devenus les héros de l'ASM Belfort ?  Eh bien, ils sont pour la plupart restés fidèles au club et l'épopée de 2020 doit, pour certains, leur servir de tremplin. De son côté, le club a su capitaliser pour assurer ses arrières financièrement.

"Je suis resté à Belfort mais je n'ai pas de regrets" - Eddy Ehlinger, gardien de but de l'ASM B

Que les clameurs de Bonal semblent loin pour les Belfortains. Et si proches à la fois. Eddy Ehlinger s'y voit encore "C'est toujours aussi  près de moi avec l'entourage, ça fait toujours partie des sujets de discussion".  A 18 ans, le jeune gardien de but crèvait l'écran contre Montpellier au tour précédent lors d'une séance de tirs au but irrespirable. Un an plus tard, malgré des sollicitations de clubs de Ligue 2 et Ligue 1, Metz, Clermont ou encore Strasbourg, le bisontin est resté à l'ASM B en Nationale 2 "On veut tout tout de suite quand on est jeune, mais ici à Belfort, j'ai un coach qui me fait confiance et j'ai encore beaucoup à apprendre. Je garde l'espoir quand même de voir plus haut" concède le jeune portier qui a abandonné ses études en UFR STAPS pour se consacrer pleinement à sa carrière de footballeur.

"Je ne suis pas passé pro avec Sochaux mais j'y crois encore" - Maxime Loichot, milieu de terrain belfortain

Les héros de l'ASM Belfort un an après leur épopée en coupe de France

Plusieurs joueurs sont partis l'été dernier mais l'essentiel des troupes est resté. Comme Maxime Loichot, l'autre héros du match contre Montpellier avec ce pénalty qui envoie l'ASM B au paradis "J'ai dû le revoir une bonne dizaine de fois mais il faut que j'essaie de ne pas trop le regarder parce qu'après ça peut monter à la tête" sourit l'ancien pensionnaire du centre de formation du FCSM, toujours déterminé à devenir professionnel, même à 24 ans "C'est encore dans un coin de ma tête, je suis encore jeune, même si certains passent pro à 16, 17 ans, d'autres y arrivent à 25 voire 27 ans, donc il me reste quelques années pour essayer d'arriver plus haut" affirme le milieu de terrain belfortain qui n'est plus surveillant dans un lycée de Montbéliard mais étudiant en alternance pour lui aussi tout miser sur le ballon rond.

"Une aubaine pour consolider le club" - Jean-Paul Simon, président de l'ASM Belfort

Grâce à ce parcours en coupe, l'ASM Belfort a empoché 300 mille euros et du coup aussi assuré ses arrières financièrement "C'est une aubaine, mais quand je suis allé à la DNCG j'ai présenté le même budget qu'avant la coupe, je n'ai pas augmenté d'un iota, ils m'ont dit vous êtes très raisonnable. J'ai souvenir de clubs comme Calais ou d'autres arrivés en demi qui ont fait faillite dans les deux ans. Je suis président de l'ASM B depuis 18 ans, je galère financièrement depuis 17 ans donc c'était mon obsession d'assurer l'avenir financier du club." 

Jean-Paul Simon, le président de l'ASM Belfort sur les bienfaits de l'épopée en coupe de France

L'ASM Belfort a aussi et surtout gagné le coeur des Belfortains et de ses plus fidèles supporteurs. Sevrés d'émotions avec le huis clos mais prêts à redonner de la voix comme Jean-Jacques. Malheureusement, ce ne sera pas en coupe de France cette année, l'ASM Belfort s'est fait sortir dès le 7ème tour cette saison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess