Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les jeunes footballeurs de l'académie Mohammed VI de Rabat face au Montpellier Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

La formation U19 de la prestigieuse académie Mohammed VI de Rabat, au Maroc, a battu ses homologues du MHSC, lors d'un match amical (2-0), ce samedi, sur un terrain de Grammont, à Montpellier.

L'équipe U19 de l'académie Mohammed VI
L'équipe U19 de l'académie Mohammed VI - Académie Mohammed VI

En tournée en France pour plusieurs jours, les footballeurs U19 de l'académie Mohammed VI de Rabat ont fait escale à Montpellier, ce samedi. A la tête de l'équipe, Johann Louvel, responsable de la formation au sein de l'institution, qui fête ses 10 ans cette année, a vu ses protégés battre l'équipe U19 de Montpellier, deuxième de son championnat national, en amical. 

Une opposition à laquelle ont assité Francis De Taddeo, directeur du centre de formation pailladin, mais aussi Bruno Carotti, directeur sportif du MHSC. Ils ont pu faire du repérage et observer plusieurs joueurs marocains qui se sont mis en évidence, sous les yeux également de nombreux recruteurs, et notamment du FC Barcelone. De son côté Frédéric Garny, l'entraîneur montpelliérain, a pu offrir du temps de jeu à des garçons qui en manquent, le reste de l'année, et a fait tourner son effectif.

Mercredi dernier, l'équipe marocaine avait fait match nul contre Marseille (1-1), alors qu'elle s'est inclinée de peu face à l'Olympique Lyonnais, ce mardi (2-1), après avoir mené quasiment tout le match. 

Ancien directeur du centre de formation du Havre, où il a dirigé et fait éclore des footballeurs comme Ryad Mahrez, Benjamin Mendy, Lys Mousset, Ferland Mendy, ou encore Lassana Diarra et Steve Mandanda, ces dernières années, Johann Louvel était l'invité de Bertrand Queneutte, lundi soir, en direct dans 100% Paillade, sur France Bleu Hérault. 

Le MHSC et les footballeurs marocains de Rabat à Grammont
Le MHSC et les footballeurs marocains de Rabat à Grammont © Radio France - Bertrand Queneutte

Entretien avec Johann Louvel 

BQ : Comment avez-vous trouvé le match et l'opposition proposée ? 

On connaît la qualité de la formation à Montpellier, on venait donc chercher un match de qualité. C'est l'objectif de la tournée, car on a malheureusement peu d'équipes de ce niveau, qui nous permettent d'avancer, dans notre championnat marocain. Et  le fait de se confronter à des centres de formation, comme Montpellier, c'est une grande richesse pour la progression de nos jeunes. 

BQ : Ici, on parle beaucoup du jeune Elye  Wahi (17 ans), qui jouait sur l'aile gauche, du côté de Montpellier. Comment jugez-vous sa prestation ?

On voit qu'il a vraiment des qualités sur ses un contre un, mais c'est difficile de le juger sur un match, et sur un amical. Après, comme pour tous les jeunes de son âge, il y a beaucoup de facteurs qui rentrent en jeu pour faire carrière. Au delà de la technique, c'est le mental, notamment, et je lui souhaite de s'armer pour aller faire carrière chez les professionnels. 

BQ : Le but de la tournée, pour vos joueurs, est-il de taper dans l'oeil de grands clubs européens ? Et pour vous de les placer ? 

Oui, tout à fait. La volonté de l'académie, c'est de permettre aux talentueux marocains de pouvoir poursuivre leur carrière au plus haut niveau. L'objectif de la tournée, c'est donc d'exposer nos jeunes, qu'ils se mettent en valeur, et qu'ils saisissent leur chance. C'est ma troisième saison ici. Il y a trois ans, trois jeunes sont partis en Europe, puis six l'an dernier, en France et en Espagne. Nous souhaitons continuer sur cette lancée. L'académie est jeune, elle n'a que dix ans, c'est peu dans un projet de formation, mais les résultats sont dejà extrêmement prometteurs. Sur la tournée, nous sommes suivis par de nombreux clubs français et européens. Ce qu'on regarde avec nos jeunes, c'est le projet sportif. Celui qui colle le mieux à leur profil, a leurs caractéristiques. Ce choix est important pour que le jeune poursuive dans un championnat qui lui correspond. 

BQ : Vous avez aussi des garçons très talentueux, et notamment Amine Essahel, milieu de terrain ? Des dirigeants du MHSC étaient bien sur presents. Le FC Barcelone est venu le voir ? 

Oui, effectivement. On peut en citer d'autres qui sont très en vue. Amine est particulièrement suivi. Il est talentueux, mais pas seulement. Il est extrêmement travailleur. Quand il perd le ballon, vous pouvez voir que derrière, ça court. En trois ans à l'académie, je ne l'ai pas vu manquer une seule séance d'entraînement. Après, il faut être prudent. Comment va-t-il gérer cette période de sollicitation ? C'est crucial. Et l'entourage est important, pour le canaliser, pour ne pas s'enflammer. Il faut qu'il reste dans un état d'esprit de travail. Parce qu'une carrière, ce n'est pas à 17 ans qu'on la fait. C'est à 35 ans que l'on se retourne et que l'on fait le bilan.

BQ : Montpellier et votre équipe vont de nouveau s'affronter, en avril prochain, lors d'un gros tournoi organisé à Rabat, n'est-ce pas ?

C'est vrai que c'est un tournoi de grande qualité, bénéfique pour nos jeunes et pour toutes les formations françaises et européennes qui vont y participer. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu