Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2019-2020 du FC Metz en Ligue 1

"Les mots ont un sens": une association LGBT dénonce des banderoles homophobes pendant le match FC Metz-PSG

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

L'association LGBT Couleurs Gaies basée en Moselle juge que les banderoles déployées par des supporters du FC Metz vendredi soir face au PSG sont homophobes et demande au club de condamner ces propos.

Les banderoles déployées dans la tribune des ultras de Génération Grenat vendredi soir
Les banderoles déployées dans la tribune des ultras de Génération Grenat vendredi soir © Radio France - Vianney Smiarowski

Metz, France

L'association LGBT Couleurs Gaies qui lutte contre l'homophobie en Moselle réagit aux banderoles de supporters messins jugées homophobes par la ligue de foot professionnelle (LFP) pendant le match FC Metz-PSG ce vendredi soir. La rencontre a d'ailleurs été brièvement interrompue à la suite du déploiement de messages à destination du PSG et de la ligue reprenant des paroles de la chanson Balance ton quoi d'Angèle "Va te faire en...". 

Les paroles d'Angèle qui dénonce le sexisme sont détournées

Le représentant du groupe ultra Génération Grenat s'est défendu sur France Bleu Lorraine de toute intention homophobe. Mais Matthieu Gatipon-Bachette, président de Couleurs Gaies, estime que "ça reste une provocation homophobe" et que "les paroles d'Angèle sont prises là au 1er degré alors que la chanteuse entendait dénoncer l'expression". A travers sa chanson, et en référence au mouvement #MeToo et "BalanceTonPorc, Angèle entend dénoncer le sexisme. 

Matthieu Gatipon-Bachette, président de Couleurs Gaies dénonce, même si l'intention n'y est pas, des insultes homophobes

"Dire "va te faire enculer", même si on prend des précautions, et même si on avait pas une intention homophobe, ça reste une insulte homophobe qui vise un groupe d'hommes", poursuit Matthieu Gatipon-Bachette, pour qui "même si c'est tellement utilisé dans l'opinion, les mots ont un sens". 

La ligue essaie peut-être d'imposer brutalement de nouvelles règles mais il faut plus de respect

Le président de Couleurs Gaies reconnait qu'on est peut-être passé d'un extrême à l'autre, que "la Ligue essaie peut-être d'imposer aux supporters un règlement de manière abrupte" mais il espère que ces polémiques récurrentes autour de banderoles ou chants homophobes lors des matchs de foot va permettre une prise de conscience pour "lutter contre les discriminations dans les stades avec les clubs et les supporters". Il demande au FC Metz de condamner ces propos. "Quel message on veut faire passer aux enfants qui viennent assister à ces matchs? ", s'interroge Matthieu Gatipon-Bachette qui espère que c'est bien celui du respect qui prédominera à l'avenir. 

Choix de la station

France Bleu