Sports

Les réactions bretonnes après les 16e de finale de coupe de la ligue

Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel jeudi 27 octobre 2016 à 11:47

Waris a marqué son premier but de la saison pour le FCL... c'est déjà ça
Waris a marqué son premier but de la saison pour le FCL... c'est déjà ça © Maxppp - Marc Ollivier / Ouest-France

L'En Avant de Guingamp s'est qualifié pour les 8e de finale de la coupe de la ligue de football. Pas le FC Lorient. Retrouvez les réactions ci-dessous.

Bastia - Guingamp : 1-1 (3-4 aux tirs aux but)

En Avant a réussi à se qualifier sur la pelouse de l'ancien finaliste. A Furiani, là où il avait perdu, en championnat il y a quelques semaines.

Malgré une équipe très remaniée, Sloan Privat ouvre le score à la 29e minute de jeu. Mais Florian Marange égalise pour Bastia juste avant la mi-temps. En seconde période, Guingamp est (encore) réduit à dix après un second avertissement délivré à Jonathan Martins Pereira, qui disputait ses toutes premières minutes cette saison. Mais En Avant tient bon et l'emporte au tirs aux but. Salin sort deux tentatives bastiaises, et les jeunes Mané et Blas assureront la qualification de leur équipe.

Mané, 19 ans, et Blas, 18 ans, n'ont pas tremblé au moment de leur pénalty. Leur entraîneur Antoine Kombouaré affirme : "j'ai vu des jeunes costauds dans la tronche. Ils ont tout de suite dit oui quand on leur a posé la question de frapper. Ces garçons ont du culot, un gros mental. Je suis un peu triste pour Livolant qui a raté sa tentative, mais il a eu le courage d'aller tirer."

Antoine Kombouaré au micro de Jean Pruneta

En huitième de finale, Guingamp se rendra à Lyon.

Rennes - FC Lorient : 3-2

Mais comment le FC Lorient a-t-il bien pu perdre ce match ? Menés 2-0, les Merlus étaient revenus à 2-2 grâce à Waris (87e, s.p.) et Lautoa (90e + 2). Mais Pedro Henrique a marqué le but de la victoire à la 90e + 4.

Dernier en Ligue 1, le FC Lorient n'a pas trouvé de quoi s’apaiser en coupe de la Ligue. Le même soir, il essuyait le refus de Rolland Courbis. Une soirée à oublier, encore une.

Franck Haise au micro de Cédric Guillou

Partager sur :