Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Les réactions de Furlan et de Bernard après le match nul inespéré de l'AJA à Niort (2-2)

Par

Une fin de match de folie à Niort. Menés 2-0 à cinq minute du temps réglementaire, l'AJA a réussi à égaliser et à ramener de Niort le point du match nul (2-2).

Le but de l'égalisation (2-2) de Quentin Bernard.
Le but de l'égalisation (2-2) de Quentin Bernard. © Maxppp - Jaboutier

Il fallait avoir le coeur bien accroché et surtout suivre la rencontre jusqu'au bout pour les supporteurs de l'AJA vendredi soir. L'AJ Auxerre était menée 2-0 à cinq minutes de la fin de le rencontre. Mais les hommes de Jean-Marc Furlan sont parvenus à renverser la situation en moins de dix minutes pour égaliser juste avant le coup de sifflet final au stade René-Gaillard. 

Publicité
Logo France Bleu

2 buts en 7 minutes

La formation des Chamois Niortais, en 4-5-1 défensif, a posé beaucoup de difficultés aux Auxerrois positionnés en 4-2-3-1 avec la titularisation d'Axel Ngando, Hamza Sakhi et de Mohamed Yattara, seul en pointe. En l'absence de Mickaël Le Bihan , les Icaunais n'ont pas réussi à se créer de réelles occasions, hormis cette belle frappe des 20 mètres de Saki à la 5ème minute de jeu. 

Le premier but de cette rencontre est marqué par le Niortais Ibrahim Sissoko sur un service de Leautey à la 17ème. Les Chamois alourdissent le score à la 76ème avec le but de l'ancien auxerrois Konaté. Et comme souvent ces derniers temps coaching payant pour l'AJA. L'entrée de Rémy Dugimont fait du bien. Il trouve les chemins des filets à la 85ème. Dans le temps additionnel, Quentin Bernard égalise d'une tête rageuse pour arracher le point du match nul (2-2).

Je ne suis pas un attaquant, je ne savais pas comment célébrer mon but - Quentin Bernard 

C'était un match particulier pour Quentin Bernard. Le défenseur a commencé sa carrière à Niort où il a joué 6 saisons. Toute sa famille se trouve dans la région et avait fait le déplacement pour assister à ce match. "Quand j'ai marqué, j'ai pensé fort à mon grand-père qui est décédé il n'y a pas très longtemps. Ma grand-mère était dans les tribunes, j'en ai parlé avec elle". Bernard a marqué seulement le quatrième but de sa carrière : "je ne suis pas un attaquant, je ne travaille pas les célébrations, je ne savais pas quoi faire, j'ai vu les copains courir alors j'ai couru vers eux."

loading
La joie de Quentin Bernard après son but. © Maxppp - Jaboutier

Ce qui est satisfaisant c'est la force de caractère de ce groupe qui réussi à revenir à 2-2 - Jean-Marc Furlan

Jean-Marc Furlan qui a suivi cette rencontre des tribunes pour cause de suspension , a regretté la fébrilité de son équipe lors des contres Niortais : "on subit trois ou quatre contres et on se prend 2 buts, il y a beaucoup de progrès à faire dans ce domaine". En revanche, l'entraîneur de l'AJA a apprécié la réponse de son équipe qui n'a rien lâché, "je suis satisfait de ne pas avoir perdu deux matches d'affilé et de la force de caractère, du tempérament de l'équipe. C'est jamais facile de claquer des buts donc revenir à 2-2, c'est un très bon point d'ancrage même s'il reste beaucoup de travail".

loading
loading
loading
Publicité
Logo France Bleu