Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les supporters de l'OGC Nice expriment leur colère au centre d'entraînement

-
Par , France Bleu Azur

Excédés par les résultats de l'OGC Nice et privés de stade depuis le début de la saison, les supporters du Gym sont venus exprimer leur colère ce mercredi après-midi au centre d'entraînement. Des joueurs ont été interpellés dans leur voiture et plusieurs membres du club sont venus discuter avec eux.

Fumigènes à la main, une centaine de supporters du Gym sont rentrés dans le centre entrainement de l'OGC Nice
Fumigènes à la main, une centaine de supporters du Gym sont rentrés dans le centre entrainement de l'OGC Nice - Maxime Bacquié

La patience des supporters du Gym a semble-t-il atteint ses limites. Après la nouvelle défaite dimanche dernier de l'OGC Nice face à Bordeaux (0-3), environ 150 supporters du Gym sont venus exprimer leur colère ce mercredi après-midi au centre d'entraînement du club, dans la plaine du Var.

Le rendez-vous était fixé à 16h30 devant le portail du centre, au moment où les joueurs commencent à quitter les lieux après l'entraînement après la séance de l'après-midi. Plusieurs joueurs ont accepté de s'arrêter à bord de leur véhicule et de baisser la vitre pour écouter et échanger avec ces supporters excédés par les récentes prestations de l'équipe. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"On reviendra vous voir chaque semaine s'il le faut."

Stanley Nsoki, Kasper Dolberg, Jeff Reine-Adélaïde et Robson Bambu ont notamment échangé plusieurs minutes avec les fans. Dans le calme. "On n'en peut plus", "bougez-vous !" "On reviendra vous voir chaque semaine s'il le faut" a-t-on entendu lors de ces échanges virils mais corrects. Fumigènes à la main, les fans du Gym sont ensuite entrés à l'intérieur du centre d'entraînement pendant quelques minutes pour faire entendre leur colère sous les bureaux de la direction. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Discussions sur le parking avec les joueurs et des membres du club

Revenus sur le parking du centre, les supporters ont vu arriver le directeur du football Julien Fournier, l'entraîneur Adrian Ursea, ses adjoints Fred Gioria et Didier Digard et l'entraîneur des gardiens Nicolas Dehon. Les échanges ont duré près de 20 minutes avec les ultras et tout s'est terminé dans le calme. 

"On ne vous lâchera pas."

Privés de stade depuis le début de la saison, en raison de la crise sanitaire, les fans du Gym se sentent impuissants face à la descente aux enfers de leur équipe. Cette action, initiée par la Populaire Sud, avait pour but de faire prendre conscience de la gravité de la situation à des joueurs qui semblent parfois déconnectés. "On ne vous lâchera pas" ont assuré ces passionnés aux membres du club. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les supporters étaient déjà venus se faire entendre avant Leverkusen 

C'est la deuxième fois de la saison que la Populaire Sud organise une action de ce type. Une centaine de supporters du Gym était déjà venu mettre la pression aux joueurs avant le match face à Leverkusen (2-4) début décembre. Patrick Vieira avait été licencié après cette rencontre. Le changement d'entraîneur n'a pour l'instant pas permis d'inverser la tendance. Le Gym se rend à Lens samedi pour tenter d'accrocher un premier succès en 2021. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess