Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les Ultrem appellent les supporters du Stade de Reims à faire don de leur abonnement pour soutenir le club

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Pour compenser l’annulation des cinq derniers matchs de la saison de ligue 1 de football à Delaune, le Stade de Reims propose trois options à ses supporters. Sans hésiter, les Ultrem 1995 ont choisi de faire don de leur abonnement.

Les Ultrem 1995 au stade Delaune, mai 2011.
Les Ultrem 1995 au stade Delaune, mai 2011. © Maxppp - Christian LANTENOIS

Les Ultrem 1995 se mobilisent pour soutenir le Stade de Reims pendant cette crise sanitaire et financière. Ils appellent les supporters, abonnés et amoureux du club à ne pas demander de remboursement ou d’avoir, par solidarité pour leur club. 

Pour compenser l’annulation des cinq derniers match de la saison de Ligue 1 de football, le Stade de Reims propose trois options à ses abonnés et aux détenteurs de billets. Soit de leur faire un avoir sur la billetterie, soit un bon d’achat à la boutique, soit d’opter pour l’option "coeur stadiste", autrement dit de renoncer à se faire rembourser. 

C’est aussi à nous de jouer notre rôle de supporters

Pour les Ultrem c’était une évidence. Les supporters rémois n’ont pas attendu les propositions du Stade de Reims pour savoir qu'ils allaient appeler à ne pas demander de compensation. "Pour nous cela nous semblait naturel de laisser l’abonnement. De toute façon il était déjà payé. Et puis c’est aussi une question de soutien et une façon de se rappeler d’où vient le Stade de Reims", dit Florian, le président des Ultrem 1995, évoquant la lourde rétrogradation du club au début des années 1990. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"On sait très bien que les problèmes financiers peuvent arriver très vite. On revient de loin. Là, les saisons qu’on nous propose, les émotions qu’on vit depuis quelques années, depuis 2012, c’est assez extraordinaire. Donc voilà, ce n’est pas toujours au Stade de Reims à faire plaisir à ses supporters, c’est aussi à nous de jouer notre rôle de supporters. On ne peut pas imaginer un club comme le notre, qui n’est pas le club le plus riche de France loin de là, de bien figurer en Europa ligue si on y va, où même en championnat, si d’un autre côté on leur demande de nous rembourser tous les abonnements, ou de faire des avoirs pour acheter une casquette à la boutique", estime Florian des Ultrem. Le Stade de Reims a terminé à la 6eme place de cette saison écourtée.

Le président du Stade de Reims ému par le geste

Jean-Pierre Caillot, le président du Stade de Reims a immédiatement réagi au geste généreux de ses supporters. Il a été touché par la démarche. Surtout dans ce contexte difficile. Le club n’a plus aucun revenu depuis le mois de mars. "On a une enveloppe d’à peu près 2,5 millions d’euros à réaliser en avoir. Donc quand un club n’a pas de rentrées d’argent et qu’il doit faire des avoirs, c’est très compliqué", explique Jean-Pierre Caillot. 

"On a vu l’initiative des Ultrem et sincèrement j’étais très touché. Je sais qu’ils aiment leur club et quelque part cet acte ne me surprend pas. Mais je sais aussi que parmi eux, il y a beaucoup de gens modestes et ils ont accepté de faire ça. Ça fait chaud au coeur pour nous dirigeants parce qu’on essaie d’incarner un club avec des valeurs dans sa ville et quand on a ce genre de signe de nos supporters, c’est une belle récompense au travail qu’on essaie de faire depuis des années", dit le président du Stade de Reims. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un enjeu important pour le club

Parmi les cinq derniers matchs à jouer au stade Delaune, il y avait notamment la rencontre face à l’Olympique de Marseille et celle face au PSG. "On estime que c’était à peu près 50% de nos recettes billetterie qui étaient sur ces deux matchs. C’est un coût qu’on a chiffré pas loin du million d’euro. Entre les manques à gagner, les matchs non réalisés et le fait de devoir faire des avoirs, peut-être à un certain nombre de nos clients qui avaient déjà payé, c’est un enjeu très important pour le club", rajoute Jean-Pierre Caillot.  

Les supporters ont le choix. Ceux qui souhaitent obtenir un avoir ou un bon d’achat ont jusqu’au 28 juin pour le faire savoir. Sans réponse de leur part, le club leur enverra automatiquement un avoir sur la billetterie.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un point information est mis en place à partir de ce lundi 25 mai, aux guichets du stade Delaune. Il sera également ouvert les jours suivants, de 10h à 12h et de 14h à 18h. La boutique du Stade de Reims rouvre également à partir de ce lundi, aux mêmes horaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess