Football

Ligue 1 : le cauchemar du FC Metz face à l'AS Monaco

Par Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord samedi 1 octobre 2016 à 21:52

Jeu, set et match, plus un dernier pour la route : une défaite fleuve pour le FC Metz
Jeu, set et match, plus un dernier pour la route : une défaite fleuve pour le FC Metz © Maxppp - Pascal Brocard

Ce samedi 1er octobre, à l'occasion de la 8ème journée de la Ligue 1, le club à la Croix de Lorraine s'est lourdement incliné sur sa pelouse face à Monaco (0-7). C'est l'une des plus grosses défaites à domicile de l'histoire du club à la Croix de Lorraine.

Quelle galère, quel calvaire. Ce samedi 1er octobre 2016, le FC Metz a subi face à Monaco l'une des plus grosses déroutes de son histoire. A St Symphorien, le promu messin n'a pas pesé bien lourd en s'inclinant 7 à 0 contre le club de la Principauté. Lors de ses deux derniers matchs à domicile, le club à la Croix de Lorraine a encaissé 10 buts. Malgré cette lourde défaite, les grenats restent provisoirement dans la première moitié du tableau de la Ligue 1 et ils comptent 7 points d'avance sur le premier relégable.

Trop d'erreurs défensives

Pour affronter l'une des meilleurs équipes du championnat, le staff du FC Metz décide d'aligner la même équipe que contre Montpellier le week-end passé. L'entame de match est convaincante et rythmée mais dès la première incursion monégasque, la défense lorraine craque et Thomas Lemar inscrit le premier but de l'ASM. (0-1,7'). Un quart d'heure plus tard, la charnière centrale fait preuve de passivité pour laisser frapper Valère Germain qui double la mise pour Monaco (0-2, 22'). 6 minutes avant la mi-temps, nouvelle erreur du messin Franck Signorino qui laisse centrer le monégasque Touré. Le portugais Bernado Silva n'a pu qu'à fusiller le pauvre Thomas Didillon (0-3, 39').

Un arbitre qui ne fait pas de cadeau

Après la pause, le FC Metz se rebelle durant le premier quart d'heure. Mais cette réaction lorraine est stoppée net par l'expulsion du milieu de terrain Cheick Doukouré, coupable d'un tacle dangereux sur le monégasque N'Doram. En supériorité numérique, le club de la Principauté va dérouler et le club à la Croix de Lorraine va peu à peu se laisser aller. Fabinho quadruple la mise sur pénalty (0-4, 69') puis Carillo réalise le doublé (0-5, 72' ; 0-6, 83') et Boschilia vient conclure le récital des hommes de Leonardo Jardim (0-7, 89'). Cette raclée est l'une des plus importantes de l'histoire du FC Metz. Contre Monaco, le club à la Croix de Lorraine enregistre sa 3ème défaite de la saison en Ligue 1. Débute maintenant une mini-trêve pour cause de rencontres internationales. Le promu messin a deux semaines pour se remettre de cette déculotté. Le 15 octobre prochain, les protégés de Philippe Hinschberger se déplaceront au Vélodrome à Marseille. Une rencontre que manqueront plusieurs joueurs cadres du FC Metz : Simon Falette, Renaud Cohade et Cheick Doukouré seront suspendus.

Mention spécial pour les supporters

Malgré cette soirée cauchemardesque, il faut quand même saluer le soutien sans faille du public de St Symphorien. La Horda Frénetik, la Gruppa et la Génération Grenat ont continué à pousser leur équipe et ont chanté durant toute la partie. Car malgré cette lourde défaite, il faut se souvenir que " ma ville, c'est la plus belle, mon club c'est le plus beau..."

Thomas Didillon, le portier messin, réconforté par ses supporters - Maxppp
Thomas Didillon, le portier messin, réconforté par ses supporters © Maxppp - Pascal Brocard

Le résumé Audio de ce FC Metz-AS Monaco (0-7)

Partager sur :