Football

Ligue 1 - Trois minutes font chuter le SM Caen à Monaco (2-1)

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin mercredi 21 décembre 2016 à 23:13 Mis à jour le jeudi 22 décembre 2016 à 0:30

Les Caennais et Dreyer ont cédé en 2e période face aux Monégasques
Les Caennais et Dreyer ont cédé en 2e période face aux Monégasques © Maxppp - Sebastien Botella

Pour son dernier match de l'année 2016, Le Stade Malherbe de Caen s'est incliné à Monaco 2-1. Les footballeurs caennais ont été pénalisés en début de 2e période par un pénalty (48e), l'expulsion de leur entraîneur puis de leur défenseur Da Silva (51e). Le SM Caen est 19e à la trêve.

Le stade Malherbe de Caen s'est incliné 2-1 à Monaco lors de la 19e journée de Ligue 1 ce mercredi. Les joueurs de Patrice Garande ont pourtant effectué un excellent match à l'image de leur première mi-temps. Subasic, le gardien de Monaco, a été sauvé par sa barre (19e) sur une frappe contrée de Ivan Santini et a été heureux de voir la tête de Yahia sur un coup franc de Bessat lui arriver dans les gants (27e).

La barre transversale sauve Monaco en début de match

Sur un nouveau centre du latéral gauche caennais, c'est Jonathan Delaplace qui voyait sa tête s'écraser (involontairement) sur le bras d'un défenseur monégasque (33e). Monaco pouvait s'estimer heureux à la mi-temps.

Trois minutes fatales aux Caennais au retour des vestiaires

Le match va pourtant basculer au retour des vestiaires en début de seconde période. Falcao, accroché selon l'arbitre par la main de Dreyer sorti à sa rencontre, obtenait un pénalty sur ce qui ressemble furieusement à une simulation. L'attaquant Colombien prenait le gardien caennais à contrepied et ouvrait le score pour Monaco (48e). Dans l’intervalle, Patrice Garande était expulsé de son banc par l'arbitre Monsieur Varela.

"En fait, je le vois même pas le mec parce que je suis devant. C'est lui qui vient sur moi. C'est une décision un peu litigieuse, c'est sûr. Il ne peut même pas avoir le ballon parce qu'il est en retard." Matthieu Dreyer

Et trois minutes après le pénalty, Damien Da Silva laissait ses équipiers caennais à dix contre onze pour un 2e carton jaune consécutif à une faute commise sur Mbappe (51e).

"On est un peu plombé par ce pénalty. Il y a ce carton rouge dans la foulée. C'est vrai qu'on a un peu les éléments en notre défaveur ce soir", regrette Matthieu Dreyer. Quant au pénalty, " en fait je le vois même pas, le mec parce que je suis devant lui. C'est lui qui vient sur moi. après, on en parlait, on a vu les images et apparemment il n'y a pas pénalty non plus. On en a reparlé avec l'arbitre, non plus.... le joueur non plus... c'est une décision un peu litigieuse, c'est sûr. Ça change toute la physionomie du match, direct. Il ne peut même pas avoir le ballon parce qu'il est en retard sur le ballon."

"Je suis fatigué de voir qu'à l'écran il n'y a pas pénalty." Jean François Fortin

Dreyer sauve son équipe... mais n'a pas la main ferme sur le 2e but monégasque

Matthieu Dreyer s'interposait habilement coup sur coup à deux tentatives de Lemar (61e) puis de Mbappe (62e) à l'heure de jeu et permettait à Caen de rester dans le match. Féret manquait même l'égalisation sur un tir de Karamoh repoussé dans ses pieds par Subasic (68e). Le capitaine caennais, surpris, manquait le cadre.

"Vue la qualité de ce que les joueurs ont fourni, on aurait dû revenir de Monaco avec quelque chose et peut-être pas qu'un nul." Patrice Garande

Féret rate le cadre... et l'égalisation dans le dernier quart d'heure

Le SM Caen avait laissé passer sa chance. Huit minutes plus tard, son gardien encaissait un 2e but en commettant une faute de main sur une frappe de Bakayoko (76e). Ivan Santini quatre minutes plus tard voyait sa frappe trop croisée passer au ras du poteau droit de Subasic (80e) dans une tentative de relancer les caennais.

Bazile réduit la marque dans les arrêts de jeu

A dix contre onze, le SM Caen n'a pas lâché la rencontre et a même réduit le score dans les arrêts de jeu par Hervé Bazile (95e). Battu 2-1 sur le terrain de la 2e meilleure équipe de Ligue 1, le SM Caen a pourtant fait le match qu'il fallait mais se retrouvent 19e au classement à la trêve.

"Je ne vais pas dire qu'il y a eu des fautes d'arbitrage, a réagi le président caennais Jean François Fortin, puisque c'est interdit de la part d'un président que de nier éventuellement l'imperfection de l'arbitrage mais enfin ce soir je suis fatigué de voir à l'écran qu'il n'y a pas pénalty."

"Mon seul espoir ce soir c'est qu'au retour des vacances de Noël, ils (ses joueurs) continuent à faire des prestations de ce genre." Jean François Fortin

"En conclusion, c'est une très belle victoire de Monaco. ils démontrent leur capacité à faire de la Ligue des champions. Ceci dit je trouve que notre équipe a fait un très bon match ce soir. Mon seul espoir, ce soir, c'est qu'au retour des vacances de Noël, ils continuent à faire des prestations de ce genre. et puis ça ira"