Sports

Ligue 1 (15e) | FC Nantes - Lyon : traîner son spleen ou réagir

Par Martin Cotta, France Bleu Loire Océan mardi 29 novembre 2016 à 18:19

Après 14 journées de Ligue 1, le FC Nantes de René Girard est 17ème
Après 14 journées de Ligue 1, le FC Nantes de René Girard est 17ème © Maxppp - Franck Dubray

Ce mercredi soir, le FC Nantes reçoit l'Olympique Lyonnais (19h) au stade de la Beaujoire pour la 15ème journée de Ligue 1. Les supporters seront encore privés de tifos et de mégaphones. Pas de quoi apaiser le climat délétère autour du club alors que la situation sportive est toujours alarmante.

Samedi dernier contre le LOSC, les supporters de la Brigade Loire étaient privés de banderoles, tifos et mégaphones. Ce mercredi soir pour la réception de l'Olympique Lyonnais (19h, 15ème journée de Ligue 1) au stade de la Beaujoire, bis repetita. Après les interpellations de deux supporters le week-end dernier en marge du derby entre la réserve du FC Nantes et Rennes au stade Marcel Saupin (l'un pour introduction de fumigènes et provocation à la rébellion, l'autre pour jet de projectiles sur les forces de l'ordre), l'ambiance autour du club n'est pas des plus sereines. Et quand le climat pesant se conjugue à une situation sportive délicate...

"Emmener un groupe (...) ce n'est pas systématiquement dire que tout est nul, que c'est de la merde"

René Girard comprend évidemment la colère des supporters et tente de protéger au maximum ses joueurs. Ne comptez pas sur l'entraîneur nantais pour tomber dans la sinistrose. "Emmener un groupe et essayer de trouver les arguments pour repartir du bon pied, ce n'est pas systématiquement dire que tout est nul, que c'est de la merde. Ce genre de chose est facile et je sais le faire" explique le coach.

"Il faut prendre le taureau par les cornes et tenter de faire tourner les choses. Mais comme la spirale est négative, pas évident de tout faire tourner"

Une victoire contre Lyon, adversaire bien plus armé du championnat, pourrait apaiser les supporters. Ce mercredi soir les Canaris ont tout à gagner. "Ce genre de match peut nous permettre d'être plus relaxés, moins stressés" avoue René Girard. Et afin de ne pas perdre le peu de confiance que les joueurs affichent sur le terrain, les paroles du capitaine Rémy Riou, joueur de Ligue 1 expérimenté, sont plus que jamais écoutées. "J'essaie de faire passer des messages par l'expérience que j'aie dans le football professionnel. Faut pas se prendre la tête. Il n'y a pas de raison de s'inquiéter, il faut avoir confiance en soi et rester positif. Je pense qu'avec la qualité, l'état d'esprit que l'on a actuellement, ça devrait le faire" estime Rémy Riou.

"Faut pas se prendre la tête"

Cette saison le stade de la Beaujoire est loin d'être une citadelle imprenable. Le FC Nantes ne s'y est imposé qu'une seule fois cette saison (lors de la huitième journée contre le SC Bastia, 1-0). Pour se relancer et remonter au classement, les joueurs doivent redevenir prophète en leur pays, au risque de creuser le fossé qui les sépare des supporters ces dernières semaines. Ont-ils, d'ailleurs, la boule au ventre ou les jambes qui tremblent ces derniers temps lors des matchs à domicile ? "Personnellement non" déclare Rémy Riou. "Je n'ai aucune crainte. Le public de la Beaujoire est très exigeant. Depuis toujours. Ils ont vu des très belles années mais il faut aussi remettre les choses dans leur contexte. On est plus dans les années 90. Collectivement nous sommes une équipe jeunes, donc certains joueurs peuvent être freinés, avoir inconsciemment de la retenue mais il faut se lâcher, combattre cette timidité et aller de l'avant" termine le portier des Canaris.

"On est plus dans les années 90" explique Rémy Riou avant la réception de Lyon - Radio France
"On est plus dans les années 90" explique Rémy Riou avant la réception de Lyon © Radio France - Martin Cotta

En face les Nantais vont retrouver un adversaire à l'armada offensive impressionnantes (Lacazette, Valbuena, Fékir, Ghezzal). Le genre de rencontres où les défenseurs sont souvent sollicités et mis à l'épreuve. "Il y a des grands joueurs en face et ils aiment percuter" analyse Enock Kwateng jeune défenseur nantais (6 matchs de cette saison dont 3 titularisations). C'est une équipe à prendre au sérieux car ils viennent à Nantes pour chercher des points. Je m'attend à être sollicité oui, je vais donner le maximum de moi-même" sourit le Français.

"Ils viennent à Nantes pour chercher des points"

►► Coup d'envoi du match entre le FC Nantes et l'Olympique Lyonnais à 19h au stade de la Beaujoire. Une rencontre à suivre en direct sur France Bleu Loire Océan à partir de 18h30 avec les commentaires de Grégory Jullian.

Partager sur :