Sports

Ligue 1 - 20e journée : Paris plane, Angers dauphin, Lyon réussit sa crémaillère, l'OM cale encore au Vélodrome

Par Germain Arrigoni, France Bleu Isère et France Bleu vendredi 8 janvier 2016 à 3:00 Mis à jour le dimanche 10 janvier 2016 à 22:53

Diarra face à Coco au Vélodrome lors de la 20e journée de Ligue 1
Diarra face à Coco au Vélodrome lors de la 20e journée de Ligue 1 © Maxppp

Le PSG a battu Bastia pour conforter sa place de leader. Vainqueur de Caen, Angers a chipé la place de dauphin à Monaco qui a fait nul contre le Gazélec. Lyon a corrigé Troyes dans son nouveau stade. Marseille a été tenu en échec par Guingamp au Vélodrome dimanche en clôture de la 20e journée de L1.

Programme et résultats de la 20e journée

Vendredi 8 janvier

Paris 2 - 0 Bastia

Samedi 9 janvier

Lyon 4 - 1 Troyes

Rennes 2 - 2 Lorient

Monaco 2 - 2 Gazélec Ajaccio

Montpellier 0 - 1 Bordeaux

Angers 2 - 0 Caen

Reims 1 - 3 Toulouse

Dimanche 10 janvier

Nantes 2 - 1 Saint-Etienne

Lille 1 - 1 Nice

Marseille 0 - 0 Guingamp

Paris tout puissant

Après la trêve, le PSG est toujours invaincu en championnat. Paris a dominé Bastia (2-0) vendredi en ouverture de la 20e journée grâce à deux buts inscrits en première période par Motta - qui a poussé au fond une belle tête de Silva - et Maxwell d'une superbe reprise. Les hommes de Laurent Blanc ont conforté leur place de leader. Bastia continue de glisser vers la zone rouge.

La quête d'un 4e titre d'affilée ne fait plus aucun doute pour une équipe qui possède une avance faramineuse de 20 points sur son premier poursuivant, Angers et 21 unités sur Monaco.  

Angers s'offre Caen et chipe la place de dauphin à Monaco

L'ASM, qui n'a plus perdu depuis six rencontres en Ligue 1, a lâché du lest en concédant le nul face au Gazélec Ajaccio (2-2) à Louis-II. Le promu corse menait même 2-0 avant de se faire rejoindre en deuxième période. Le club du Rocher est 3e du championnat. Le GFCA se donne encore un peu d'air sur la zone de relégation.

Dans le choc inattendu au sommet entre Angers et* Caen*, le SCO a pris le dessus (2-0). Face à des Caennais qui continuent de marquer le pas depuis décembre, Angers a pu compter sur l'exploit de Pierrick Capelle, auteur d'un superbe tir lointain (41e), et un but en contre de Ketkeophompphone (74e), pour remporter sa neuvième victoire de la saison. Et surtout, l'avant-dernier budget de l'élite redevient le dauphin du leader parisien.

Crémaillère réussie pour Lyon dans son nouveau stade

Après une fin de première partie de saison catastrophique (cinq défaites et un nul) et avoir été éjecté de toutes les compétitions européennes, l'OL s'est relancé face à Troyes (4-1). Lyon et son nouvel entraîneur Bruno Genesio ont réussi leurs débuts attendus dans le flambant neuf Parc OL, grâce à des buts d'Alexandre Lacazette - tout premier buteur de l'histoire dans la nouvelle enceinte -, Rachid Ghezzal, Jordan Ferri et Claudio Beauvue. Les Gones se rapprochent du wagon de tête. L'ESTAC, lanterne rouge, n'a toujours gagné aucun match cette saison.

L'OM n'y arrive toujours pas au Vélodrome

Marseille n'a pas relancé la machine. Incapable de gagner au Vélodrome depuis le 13 septembre en championnat, l'OM a été tenu en échec par Guingamp (0-0). Après une première période soporifique - à l'exception d'une parade de Lössl sur une puissante frappe du latéral marseillais Manquillo -, il a fallu attendre le retour des vestiaires pour que la partie s'anime un peu. Sur un corner, Rolando a placé une tête sur la barre guingampaise (47e).

Du point de vue comptable, Marseille a enchaîné un quatrième match nul de suite pour rester dans la deuxième partie de classement. Après cinq défaites, Guingamp - toujours avant-dernier - a stoppé l'hémorragie pour ramener un précieux point en vue du maintien.

Nantes renverse Saint-Etienne

Cette affiche fleurait bon le football d'antan. Nantes s'est donné un peu d'air au classement en venant à bout de Saint-Etienne (2-1), dimanche dans un classique de la Ligue 1 plutôt animé. Les Nantais, qui ont mis un terme à une série négative de sept matches sans victoire, remontent dans le ventre mou du classement avec 27 points, deux de moins que les Verts qui glissent désormais quatre longueurs du podium. Mal partis face à des Stéphanois, qu'ils n'avaient battu qu'une seule fois lors de leurs 13 précédentes rencontres et qui ont ouvert le score par Roux sur un penalty obtenu par Romain Hamouma (14e), les Canaris ont d'abord trouvé les ressources pour égaliser par Johan Audel (29e). Après quoi, ils ont pu compter sur Kolbeinn Sigthorsson, fraichement entré en jeu et qui a profité d'une double erreur de Florentin Pogba pour gagner un duel avec Stéphane Ruffier (77e).

A l'issue d'un match plaisant ponctué de nombreuses occasions, Lille et Nice se sont quittés sur un match nul (1-1) qui n'arrange personne. Le Losc, qui avait ouvert le score rapidement par Yassine Benzia (10e), a ensuite manqué de réalisme, tandis que Nice s'est montré efficace et a égalisé par Niklas Hult juste avant la mi-temps (45e). 

Au lieu de revenir enfin dans la première moitié du classement, les joueurs de Frédéric Antonetti reculent à la 13e place (25 points). Nice, qui n'a gagné qu'un seul de ses six derniers matches de championnat, s'empare pourtant de la quatrième (30 points) au bénéfice d'une meilleure différence de buts que Caen. 

Gourcuff de retour pour le derby breton 

La dernière apparition de Yoann Gourcuff en championnat de France remontait au 21 mars 2015, date de son dernier match avec l'Olympique Lyonnais, une défaite à domicile contre Nice (2-1). Dix mois plus tard, le milieu de terrain, qui a fini avec une tenace fracture au sésamoïde, un tout petit os du pied, a enfin fait son retour pour quinze minutes dans le derby breton. Mais il n'a pas fait de miracle pour Rennes, freiné par par Lorient (2-2), et même fait craindre le pire lorsque sa cheville gauche a plié après un choc avec son coéquipier Cheikh Mbengue. 

De son côté, Bordeaux s'est imposé à Montpellier (1-0) grâce à Diabaté. Les Girondins restent englués dans le milieu du classement. Pascal Baills, qui a succédé à Rolland Courbis sur le banc héraultais, voit son équipe de nouveau glisser vers la zone rouge.

Ben Yedder coule Reims

Longtemps mis sur la touche, Wissam Ben Yedder profite du mois de janvier pour renaître. Déjà buteur et double passeur décisif en Coupe de France, le Toulousain a réussi un triplé à Reims (3-1) qui permet à son équipe, toujours relégable (18e), de se rapprocher à un point de sa victime du soir (17e) pour espérer encore se maintenir.

Le classement 

Le calendrier club par club

Partager sur :