Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ligue 1 : résultats, classement, direct et calendrier

Ligue 1 - 31e journée : Monaco fait tomber Paris au Parc des Princes, Nice revient sur le podium

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Monaco s'est imposé à Paris, déjà champion, pour conforter sa place de dauphin dimanche en clôture de la 31e journée de Ligue 1. Vainqueur du Gazélec Ajaccio, Nice a retrouvé le podium devant Lyon et Rennes. L'OM a craqué au Vélodrome. Le GFCA reste relégable avec Troyes et Toulouse.

Monaco a bousculé le leader parisien au Parc des Princes
Monaco a bousculé le leader parisien au Parc des Princes © Maxppp -

Programme et résultats de la 31e journée

Marseille 2 - 5 Rennes

Saint-Etienne 3 - 0 Montpellier

Caen 2 - 1 Troyes

Lille 1 - 0 Toulouse

Reims 0 - 1 Guingamp

Angers 5 - 1 Lorient

Lyon 2 - 0 Nantes

Bordeaux 1 - 1 Bastia

Nice 3 - 0 Gazélec-Ajaccio

Paris SG 0 - 2 Monaco

> Sélectionnez le match que vous voulez revivre avec les commentaires de France Bleu en cliquant sur l'onglet en haut à gauche de la vidéo !

> SONDAGE - Ligue 1 : qui accompagnera le PSG sur le podium et qui sera relégué ?

Monaco gâche la fête de Paris et garde ses distances avec ses poursuivants

Sacré champion de France dimanche dernier à Troyes, le PSG n'a pas fêté comme il le souhaitait son 6e titre de l'histoire avec son public au Parc des Princes. Paris s'est incliné face à son dauphin monégasque (2-0). Malgré une domination stérile et un but injustement refusé pour hors-jeu en début de rencontre, les hommes de Laurent Blanc se sont fait surprendre à l'heure de jeu par un contre de l'ASM conclut par Vagner Love (65e). Le club de la Principauté allait enfoncer le clou dans le foulée grâce à un penalty transformé par Fabinho (68e). Déjà champion et la tête peut-être déjà à son quart de finale de Ligue des Champions contre Manchester City (6 et 12 avril), Paris a raté l'occasion de se rapprocher des records à faire tomber. Le club de la capitale a perdu pour la première fois au Parc des Princes depuis 34 matches (la dernière défaite remontait au 7 mai 2014 contre Rennes) et pour la deuxième fois de la saison en championnat (après Lyon). Après trois matches nuls, Monaco a frappé un grand coup pour conforter sa deuxième place et tenir ses poursuivants à distance. Jusqu'à la fin de la saison ?

Nice chasse Lyon et Rennes pour retrouver le podium

Dans "l'autre championnat", les équipes continuent de poursuivre Monaco et la place de dauphin. Facile vainqueur du Gazélec Ajaccio (3-0), Nice a retrouvé sa place sur le podium. C'est l'inévitable Hatem Ben Arfa - un but sur un exploit personnel et une passe décisive sur le 2e but - qui a permis, presque à lui seul, aux Aiglons de récupérer leur bien en réalisant la passe de trois victoires. Le promu corse reste dans la zone de relégation à cause d'une moins bonne différence de buts que Reims.

L'OL est au pied de la boîte. Face à Nantes (2-0), Lyon ne s'est pas fait prier pour déloger le Stade Rennais qui était 3e après avoir humilié Marseille. Jean-Michel Aulas peut remercier le jeune Gaetan Perrin, buteur à 19 ans pour l'ouverture du score en fin de match. Alexandre Lacazette a aggravé le score sur penalty dans les arrêts de jeu. L'Olympique lyonnais, toujours invaincu dans son nouveau stade où il a remporté six victoires pour un seul résultat nul, peut toujours espérer revenir sur la deuxième place, son objectif de fin de saison. Les Canaris concèdent leur troisième défaite en cinq journées mais ont néanmoins toujours l'Europe à portée. .

Le naufrage de l'OM

En ouverture de la 31e journée vendredi, Marseille s'est écroulé pour de bon, dans un climat d'émeute au stade Vélodrome en perdant contre Rennes (5-2) et doit songer au maintien. Pour ce 13e match de L1 sans victoire au Vélodrome, le public, furieux, a conspué son équipe tout le match. Marseille n'a que six longueurs d'avance sur la relégation. De son côté Rennes peut regarder vers le haut du classement.

Saint-Etienne et Caen bien placés pour l'Europe

Si Paris remportent la Coupe de France et la Coupe de la Ligue, la 5e et la 6e place pourraient délivrer un ticket pour la Ligue Europa en plus de la 4e place. Un objectif visé notamment par Caen qui a renversé Troyes (2-1). Mené au score, le club normand a su revenir pour faire le plein de points face à la lanterne rouge. L'ESTAC sera officiellement en Ligue 2  dimanche si le Gazélec Ajaccio s'impose à Nice.

Même ambition d'Europe pour l'ASSE. Saint-Etienne s'est réveillé contre Montpellier (3-0). Trois buts de Nolan Roux, Oussama Tannane et Valentin Eysseric ont permis aux Verts d'obtenir un succès important dans la course à l'Europe après six matches sans victoire. Le MHSC, qui a concédé son deuxième revers de rang, et a raté l'occasion de s'éloigner de la zone rouge.

Guingamp gagne le match de la peur contre Reims, Toulouse replonge

EAG respire. En gagnant à Reims (1-0), Guingampa fait une bonne opération dans l'optique de sa survie dans l'élite. C'est le club champenois qui est dans une situation très délicate dans le bas du classement et doit son salut à une meilleure différence de buts que le GFCA.

Le TFC continue de glisser vers la Ligue 2. Battu par Lille (1-0), Toulouse voit 'effet Pascal Dupraz déjà à s'évaporer. Avant-denier,   le TFC semble avoir abandonner tout espoir. Après deux victoires (Reims et Bastia), le LOSC a validé son maintien devant son public.

Angers quasi maintenu, Bordeaux lâche encore des points

Objectif maintien quasiment également atteint pour le SCO. Angers a écrasé Lorient (5-1) pour jouer une saison de plus dans l'élite. Le promu angevin n'avait plus gagné depuis sept rencontres. Les Merlus, eux, n'avaient plus perdu depuis quatre rencontres.

Les difficultés pour les Girondins de Bordeaux se poursuivent. Pour le premier match version Ulrich Ramé, Bordeaux n'a glané qu'un seul point contre Bastia (1-1). Dans un match très longtemps indécis et timide, Diego Contento a ouvert le score en fin de rencontre pour les Girondins avant de se faire égaliser par Axel Nando. Les Bordelais ne sont pas encore sauvés, à six unités de la zone de relégation. Bastia a fait un grand pas.

Le classement 

Le calendrier club par club

Choix de la station

À venir dansDanssecondess